Magazine Caricatures

Colombie : les vacances de vos oreilles vont enfin commencer

Publié le 04 juillet 2008 par Jacques Chirac

betancourt4Mes Chers Compatriotes,

Alors, ça y est ! On vous l'a enfin rendue ! (qu'est-ce que vous allez en f…, maintenant ?) Ingrid Bétancourt a été libérée. Bon. Évidemment, nous sommes tous ravis… euuuh, non, pardon : enchantés. Tant mieux pour elle, sa famille, ses amis, etc. Et tant pis pour Renaud, BHL, BHV, Nicolas Sarkozy, etc. Mais, penchons-nous un peu sur le dossier :

Ingrid Bétancourt : n'est pas - hélas pour elle - parente avec Liliane Bettencourt, première fortune de France, et n'héritera donc pas du Groupe L'Oréal. Parce qu'elle ne le valait sans doute pas bien. Ingrid est une ex-Sénatrice "Verte" colombienne et ex-future-candidate à l'élection Présidentielle, créditée d'un peu moins de 2% des voix.

Son enlèvement pourrait donc se comparer à ce qui se passerait si Dominique Voynet était enlevée par les Forces Armées des Ours Slovènes (FAOS), pour demander la libération de leurs camarades détenus dans les geôles pyrénéennes (celle-là, le premier qui nous la rend va voir son pif !).

Vu le buzz médiatique autour de cette histoire, la toute nouvelle DGRI (Direction Générale du Renseignement Intérieur - ex DST et RG) aurait intercepté hier soir un appel téléphonique de Ségolène Royal aux plantigrades sus-cités, en vue de négocier son enlèvement et sa détention dans une villa avec piscine à Mougins. Le récent cambriolage de son appartement aurait été destiné à lui fournir des chaussettes et des culottes propres pour tenir jusqu'au Congrès de Reims, da

Falcon_900DXb
te à laquelle elle sera triomphalement libérée.

La libération : Le Président colombien, Alvaro Uribe, si décrié par tous ceux qui n'ont servi à rien, a marqué un point sérieux dans sa défense de la "méthode forte". Tout bénef' pour lui. Sauf si elle se présente contre lui à la prochaine Présidentielle… Qui aura la cote la plus forte ? La libérée ou le libérateur ?

A noter que les libérateurs se sont fait passer pour une ONG, ce qui permettra aux gars de chez Médecins du Monde de se faire allumer la gueule à la Kalachninov mitrailler la prochaine fois. Ils sont ravis.

Les acteurs de la libération :

Uribe : Déjà fait.

Ugo Chavez : Niqué, le gros Une grosse déception ! El Libertador n'a libéré que fifre n'a rien libéré du tout. Comme quoi, une grande gueule un discours vigoureux ne suffit pas.

betancourt_bisou
Nicolas Sarkozy : Mooouuuaaaahahahahihihi… La tête qu'il faisait Mercredi soir ! Quand il a appris la libération par un coup de fil d'un de ses collaborateurs qui regardait CNN. Sur France 2, nous avons eu droit à un plan très intéressant sur une porte ouverte à l'Élysée, avec l'incrustation "en direct". Nous avons alors vu passer un monsieur grisonnant et inconnu (un petit bedonnant mal habillé) qui est immédiatement repassé en marche arrière et en accéléré. Comprenez-vous mieux la notion de "direct" chez France 2, maintenant ?

Puis - enfin - Nicolas est arrivé pour remercier tout les monde pendant 3 minutes et tirer la couverture à lui pendant un quart d'heure (Uribe a eu froid aux pieds, il renifle toujours un peu). Le plus amusant était de le voir faire tapisserie derrière la famille de la libérée médiatique, bien dans l'axe des caméras, agité de tics, mais sans oser lire ses SMS. Qui venaient tous d'I

Sarko_Ingrid1
ngrid, soyons-en sûrs. Là-dessus, comme d'hab', on a envoyé un avion à Bogota (ils nous refont le plein gratos, là-bas ?). Un Airbus ce coup-là, pas un Falcon, où aurait-on mis les journalistes ?

Mais, avec un petit tour au Creusot pour rencontrer des vrais pauvres, Nicolas sera tout pimpant à l'arrivée de l'Airbus Ingridien à Villacoublay.

Et maintenant ? En dehors du fait que ça va vous faire des vacances médiatiques que vos oreilles ont bien méritées (en attendant la sortie du film, voir le projet d'affiche), je connais deux Président bien embêtés : 1) Alvaro Uribe, qui va devoir s'attaquer aux cartels de la drogue (non, la Colombie ne produit pas que du café) et - là - ce n'est pas le même genre de rigolos, ils ont un chiffre d'affaires cocaïne supérieur au PNB colombien ; 2) Nicolas Sarkozy, qui va devoir nous ressortir la grippe aviaire pour tenter de cacher la merde au chat détourner l'attention du pouvoir d'achat et du prix de l'essence.

Nous vivons une époque merveilleuse.

Bien à vous,

Jacques

betancourt_rolex2

P.S. : Je jure sur la tête de veau sauce gribiche, que j'ai vu hier sur le site Lemonde.fr, ces deux pubs à la suite :

Dossier Ingrid Betancourt
www.femmeactuelle.fr

J'ai perdu 5 kilos.
www.Trimgel.fr

  C'est d'un goût parfait...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte