Magazine Culture

En promenade : Le sanctuaire Kada Myojin à Tokyo

Publié le 08 juillet 2018 par Framboise32

En promenade : Le sanctuaire Kada Myojin à Tokyo

Le sanctuaire shintoïste Kanda Myojin est  situé au nord-est de l’arrondissement de Chiyoda à Tokyo. Il s’anime, tous les deux ans à la mi-mai, pour célébrer le très populaire et important Kanda Matsuri.

Le sanctuaire a été fondé en 730. Il etait initialement situé à Shibasaki, proche d’Otemachi. Au début de l’ère Edo, en 1603, il fut déplacé à Kanda en 1603 puis une nouvelle fois en 1616 vers son emplacement actuel sur la colline.

Il a été détruit pendant le grand séisme du Kanto en 1923, le bâtiment principal jadis en bois fut reconstruit en béton en 1934.

  Originellement protecteur des habitants d’Edo, le sanctuaire vénère trois déités : Daikoku-ten, divinité de la richesse et du commerce, Ebisu, protecteur populaire des pêcheurs et marchands  et  Taira no Masakado, un samurai du début Xe déifié après sa mort, dont la tombe se situe non loin.  Le sanctuaire de Kanda se montre particulièrement apprécié des salary-men et hommes d’affaires du quartier.On y trouve aussi des plaquettes de voeux accrochées, nommées ema, représentant des dessins de manga.  (certains des porte-bonheurs vendus sur place se présentent sous la forme de puces informatiques ! )

Festivals à Kanda Myojin 

Kanda matsuri, l’un des trois plus grands festivals de la capitale (depuis 1600) qui se tient toutes les années impaires pendant le week-end à la mi-mai, et dont le sanctuaire constitue le point de départ des processions.

Lors de Daikoku matsuri, tous les ans pendant trois jours, peu avant la mi-janvier.

Pour accueillir les enfants lors de leur rite de passage Shichi-go-san en novembre chaque année.

Les photos du site sont ici, sur la page FB de framboisemood

Adresse : 〒101-0021 Tokyo, 千代田区外神田2丁目16−2


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine