Magazine Culture

Seu Jorge – Live aux Nuits de Fourvière

Publié le 09 juillet 2018 par Touteouie @Toute_Ouie

Seu Jorge - Live aux Nuits de Fourvière

Vendredi 6 juillet, pendant que le Brésil perdait contre la Belgique au Mondial, on avait rencard avec un autre brésilien : Seu Jorge. Le monsieur n'est pas venu seul ce soir-là. D'un côté, l'âme de David Bowie plane au-dessus du théâtre et de l'autre, l' orchestre de l'opéra de Lyon vient enrober ces morceaux cultes de grâce. Un sacré cocktail quand on y pense...

Seu Jorge – Live aux Nuits de Fourvière

La première partie est assurée par Antoine Boyer, virtuose de la guitare sous toutes ses formes (ou presque) qui nous gratifie de reprises très personnelles de grands classiques signés Beatles, Simon & Garfunkel et Bowie, histoire de se mettre dans l'ambiance avant l'arrivée de Seu Jorge. En plus de reprises, le monsieur nous partage ses propres compositions entre blues, rock, folk et même country. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il maîtrise son instrument et ce petit en-cas musical est idéal pour bien commencer la soirée.

Seu Jorge et David Bowie sont sur une scène avec un orchestre...

Bonnet rouge vissé sur la tête, Seu Jorge s'installe sur sa chaise, empoigne sa guitare et c'est parti pour un concert émouvant et magique, comme il y en a peu. Pour être honnête, on galère depuis plusieurs heures pour écrire un texte qui pourrait rendre justice à ce concert. Tant pis, on fait avec nos petits moyens, et notre cerveau encore embrumé par toutes ces émotions qu'on a ressenties pendant le concert.

Dès le début du concert, on est happé par tout ce qui nous entoure : les morceaux, l'ambiance, les arrangements de l'orchestre et le cadre évidemment. Perché tout en haut du théâtre avec vue sur la ville de Lyon, on en prend plein les mirettes et les oreilles en quelques secondes. Au bout d'une chanson, on se dit même qu'on a vraiment bien fait de choisir ce spectacle comme notre coup de cœur de la programmation parce qu'on assiste sûrement au plus beau concert de l'année. Oui, ça se sent quand la soirée s'annonce bien au bout de 2 morceaux... En parlant de morceaux, difficile de revenir dans le détail sur l'ordre des chansons que Seu Jorge aura repris ce soir-là : de Starman, à Changes en passant par Sufragette City, Life on Mars, ou Ziggy Stardust. On ne va pas se plaindre, loin de là. On aura presque versé une petite larme sur Space Oddity, tellement l'alliance de la voix de Seu Jorge, et des arrangements de l'opéra rendait le tout, aérien et touchant. Lorsque les poils se hérissent sur les bras, c'est plutôt bon signe d'ailleurs.

Seu Jorge ponctue son set de petites anecdotes entourant la création des reprises de Bowie pour la bande originale de La Vie Aquatique de Wes Anderson. Il nous partage sa vie aussi. Et tout ça, en français dans le texte, avec humour et simplicité. Des anecdotes parfois si longues qu'il est obligé de se retourner vers le chef d'orchestre pour lui faire signe de lancer la musique. Et en plus, il est généreux, le bonhomme. Comme si la soirée n'était pas déjà réussie, il fallait aussi qu'il soit cool Seu Jorge !

On aura jamais vu David Bowie en concert mais c'était comme s'il était là, parmi nous pendant toute la soirée. On quitte le théâtre les étoiles pleins yeux, sur les accords de Let's Dance tandis que la voix de Bowie accompagne notre route jusqu'au funiculaire. Une bien belle nuit à Fourvière...

Qu'en a pensé notre gagnante du concours ?

Le concert était juste sublime ! Avec l'orchestre de l'opéra, c'était encore plus riche en émotions. Seu Jorge a partagé l'histoire du film et comment il s'est retrouvé à bosser sur la bo, en tant que grande fan de Wes Anderson j'étais aux anges. Merci encore pour cette opportunité, c'était un merveilleux moment.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Touteouie 3810 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines