Magazine Culture

Le feuilleton de la rentrée littéraire 5. Les libraires veulent du style

Par Pmalgachie @pmalgachie
Le feuilleton de la rentrée littéraire 5. Les libraires veulent du style Oui, les libraires encore, cette fois ceux des librairies PAGE qui, associés au Prix du Style (dont je n'ai jamais tout à fait compris le véritable sens, mais c'est une autre histoire), viennent de publier la sélection de ladite récompense pour 2018. Dix romans de la rentrée s'ajoutent ainsi à ceux qui, ici ou là, ont déjà reçu un petit coup de projecteur, et on espère que le choix sera bon. Il ne s'agit pas, cette fois, de se focaliser sur les premiers romans, même s'il y en a, la compétition, puisque c'est est une, qu'on le veuille ou non, est plus ouverte. Elle est cependant limitée aux ouvrages écrits en français, le style des traducteurs transposant celui d'auteurs pratiquant d'autres langues n'est pas pris en considération. Bref, les listes s'allongent et le temps raccourcit: six semaines encore, six semaines seulement avant que les libraires, PAGE et autres, mettent en place les ouvrages contenus dans les cartons qu'ils auront reçus quelques jours avant le 15 août. Même si Libération, l'autre jour, dans une réflexion en passant, histoire de clore la marche normale des pages livres du samedi et d'annoncer les publications d'extraits qui vont les remplacer pour patienter, envisageait comme probable un report, en pratique, de la mise en place des livres de la rentrée, vous pensez bien, un lendemain de 15 août. Vous y croyez, vous? Moi, pas du tout. Les romans annoncés le 16 août seront en vitrine dès potron-minet - vous admirerez leurs couvertures avant d'en ouvrir quelques-uns, et des couvertures, je vous en sers une à chaque fois que la rentrée s'invite (prématurément) dans ce blog). Aujourd'hui, celle d'un texte sur lequel je compte pour me réjouir l'esprit. Et cette sélection? Voici, voilà. Trois premiers romans contre sept d'auteurs ayant déjà publié, trois femmes, sept hommes, dix éditeurs.
  • Inès Bayard. Le malheur du bas (Albin Michel)
  • in Koli Jean Bofane. La belle de Casa (Actes Sud)
  • Adrien Bosc. Capitaine (Stock)
  • Estelle-Sarah Bulle. Là où les chiens aboient par la queue (Liana Levi)
  • David Diop. Frère d'âme (Seuil)
  • Jérémy Fel. Helena (Rivages)
  • Hector Mathis. K.O. (Buchet-Chastel)
  • Thierry Montoriol. Le roi chocolat (Gaïa)
  • Abnousse Shalmani. Les exilés meurent aussi d'amour (Grasset)
  • Philippe Vasset. Une vie en l'air (Fayard)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pmalgachie 8645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines