Magazine

E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv I

Publié le 10 juillet 2018 par Paulo Lobo
E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv I
Voici en quelque sorte la suite du livre "E fotografesche Reckbleck : 367 Deeg am Ausland Asaz" réalisé et publié par Sandro Ortolani en 2017. Une série de photos d'archives montrant le quotidien de différents contingents luxembourgeois en mission en Bosnie-Herzégovine, dans le cadre des missions de stabilisation SFOR/KFOR/IFOR/UNPROFOR de l'OTAN.
Bref, les soldats étaient présents sur le territoire, vérifiaient qu'il n'y ait plus d'accrochages, que la paix reprenne le dessus sur l'esprit de haine, ils contrôlaient, s'occupaient, prenaient des photos, s'ennuyaient un peu quad même...
E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv IE fotografesche Reckbleck : Retrospektiv IA la différence du premier volume, qui ne contenait que des images prises par Sandro Ortolani, celui-ci regroupe des photos issues de plusieurs regards. Nous sommes dans l'univers argentique - rappelons que les missions se sont déroulées à la fin des années 1990 - pas d'appareils numériques, pas de téléphones portables, pas de partage sur réseaux sociaux, ce qui fait que les photos reproduites sont imprégnées de la profondeur contemplative de l'acte photographique concentré totalement sur l'instant.
E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv ILes images ne jouent pas à être "artistiques", elles ne prennent pas la pose, elle sont prises simplement comme une tranche de temps que le soldat-observateur voulait emmagasiner, fixer, sans trop d'arrière-pensées.
On retrouve ces paysages, villes, villages et campagne, meurtris par la guerre, maisons trouées comme un gruyère, engins militaires à l'abandon, carcasses de voitures brûlées, plaines hagardes, zombies, comme hébétées encore par la violence qui les déferlé sur elles.
Mais on voit surtout des jeunes gens habillés en treillis militaires, occupés à mille petites besognes courantes, rien de spécial, ils nettoient leurs armes, patrouillent les routes, juchés sur leur véhicules blindés, ils observent et se laissent voir, ils sont fiers de leurs costumes et de leur mission, posent très souvent avec leurs fusils et camions. Une étrange poésie émane de ces pages et images, une poésie faite de sol gémissant, de nature renfrognée, et d'hommes jeunes et tâtonnants, espérant un futur apaisé, mais agrippés à leurs armes... De temps en temps, ils croisent le chemin des habitants, mais très peu, on imagine qu'ils n'avaient pas toujours l'appareil photo avec eux.
Sur quelques images, parfois, un visage est flouté, probablement parce que l'individu ne souhaitait pas apparaître dans le livre, pourquoi, on ne sait pas, étrange cette envie de changer ou de cacher un passé, une histoire...
Le projet de Sandro Ortolani a ceci de particulier qu'il s'est fait sur une base participative. Il a pris contact avec ses anciens camarades, et leur a proposé de travailler sur leurs archives photos afin d'en faire un livre rétrospectif. Une tentative de captation du temps qui fut.
On n'est donc pas dans l'acte narcissique d'un auteur qui voudrait affirmer sa vision; on est plutôt dans l'expression collective d'une mémoire partagée.
E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv IIls ont fait la guerre par procuration, au contact des blessures des gens et du territoire, en enfilant les habits de guerre et en ressentant, en différé, par résonance, la peur, la terreur, la colère.
Mais au-delà de l'immersion dans un pays en voie de cicatrisation, ce qui les a également marqués dans cette histoire, c'est l'expérience de la camaraderie. C'est ce feeling qui sort et ressort encore sur de nombreuses images. Et c'est ce feeling qui est resté à travers le temps et qui a fait que, vingt ans plus tard, ils ont réussi à faire leur album-souvenir, un hommage candide et ému à l'époque de leurs vingt ans.
E fotografesche Reckbleck : Retrospektiv I

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1390 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte