Magazine Culture

#Manche - Nouveau parcours extérieur aux Fours à chaux à Regnéville-sur-Mer !

Publié le 11 juillet 2018 par Philippe Vimard @cotentinweb

Nouveau parcours extérieur aux Fours à chaux à Regnéville-sur-Mer !

#Manche - Nouveau parcours extérieur aux Fours à chaux à Regnéville-sur-Mer !

FOURS À CHAUX DU REY - REGNÉVILLE-SUR-MER

À partir de juillet 2018, le conseil départemental de la Manche propose aux visiteurs des fours à chaux du Rey, à Regnéville-sur-Mer, un tout nouveau parcours d'interprétation en extérieur.

LES EVOLUTIONS RECENTES DU SITE PATRIMONIAL

#Manche - Nouveau parcours extérieur aux Fours à chaux à Regnéville-sur-Mer !

Jusqu'en 2016, le site des fours à chaux offrait aux visiteurs la découverte de ce monument industriel du XIXe siècle, inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, et de deux expositions permanentes : l'une sur l'histoire maritime de Regnéville et l'autre sur l'histoire de la chaux. Dès 2009, la question de l'évolution de la gestion du site et de ses missions, mais aussi du renouvellement de la muséographie de plus de 20 ans, est posée. En février 2016, l'assemblée départementale, dans le cadre de ses orientations stratégiques 2016-2021, décide de créer sur le site une résidence d'artistes. Les objectifs de la Collectivité sont de poursuivre l'évolution et l'accessibilité de l'offre culturelle et patrimoniale au regard des nouvelles attentes des publics, tout en respectant un budget contraint et en veillant à la maitrise des dépenses publiques.

En juin 2017, une convention d'occupation temporaire est signée avec la mairie de Regnéville afin de poursuivre l'ouverture au public des espaces d'exposition, notamment " Regnéville, port d'échouage ". En parallèle, une convention similaire est reconduite avec la mairie pour le château médiéval et pour 3 ans.

Catherine Brunaud-Rhyn, vice-présidente du conseil départemental déléguée à la culture et Alain Talon, Directeur du patrimoine et des musées au conseil départemental de la Manche devant une des bornes récemment installées.

Là où le calcaire affleure dans la Manche, une activité chaufournière se développe. Il s'agit d'abord de petits fours à chaux domestiques, appelés fourneaux ou localement fouénés. Ce sont de petites constructions souvent implantées près de manoirs ou de hameaux qui satisfont les besoins locaux. Puis, au milieu du XIXe siècle, avec l'augmentation des besoins en chaux grasse pour l'agriculture, apparaissent de grands fours à chaux dans la région de Saint-Lô et de Coutances, correspondant à une activité économique de première importance. Si ces fours sont souvent construits à proximité de la ressource calcaire, c'est surtout la présence de voies de communication qui conditionne leur installation : navigation maritime ou fluviale, routes, chemin de fer. L'enjeu est à la fois de pouvoir s'approvisionner facilement en combustible, mais surtout de commercialiser la chaux. Avec la concurrence des engrais potassiques en agriculture et du ciment dans la construction au dès la fin du XIXe siècle, les fours à chaux du Coutançais et du Saint-Lois s'éteignent petit à petit. En 1912, la cimenterie du Ham, près de la carrière de Fresville dans le Cotentin, entre en fonctionnement. Les derniers fours à chaux, ceux de la Riotte et des Mulots à Orval, fonctionnent jusqu'en 1942

Alain Talon, Directeur du patrimoine et des musées au conseil départemental de la Manche, Bernard Malherbe, Maire de Regnéville-sur-Mer et Catherine Brunaud-Rhyn, vice-présidente du conseil départemental déléguée à la culture visitent le parcours d'interprétation.

Les fours à chaux du Rey sont adossés à un ancien front de taille, à proximité du port d'échouage de Regnéville. Les bateaux y arrivaient chargés de charbon et repartaient avec une cargaison de pierre à chaux. Ces fours monumentaux sont construits entre 1852 et 1854 par Victor Bunel, propriétaire d'une scierie de marbre installée dans le château de Regnéville. Pierre Simoneau, ingénieur civil, lui propose un type de four pouvant être mis en chauffe de différentes façons et une architecture assez spectaculaire donnant des allures de château-fort au site. Ces fours ne fonctionnent qu'une trentaine d'années. L'utilisation de la chaux remonte à l'Antiquité. Son mode de production et son utilisation dans la construction varient très peu jusqu'au XVIIIe siècle. Un siècle plus tard, la révolution industrielle lui offre des débouchés beaucoup plus importants. Dans la métallurgie, on l'utilise comme fondant. En agriculture, on s'en sert de plus en plus comme amendement pour augmenter la productivité des terres cultivées. La chaux permet également l'épuration des gaz d'éclairage

UN NOUVEAU PARCOURS D'INTERPRETATION EN EXTERIEUR POUR MIEUX APPREHENDER LE SITE

L'idée d'un parc du patrimoine sur le site des fours à chaux émerge en 2009 face à la demande en médiation in situ. Elle est désormais concrétisée par ce nouveau parcours d'interprétation en extérieur mettant en valeur cet ensemble de 4 fours monumentaux, témoin important de l'activité industrielle de la Manche au XIXe siècle. L'un des objectifs du nouveau parcours est de " sortir " la thématique " chaux " de l'ancien espace d'exposition afin de présenter les contenus de médiation in situ, au plus près de l'équipement industriel et pour tous les publics. De plus, ce parcours extérieur fournit l'opportunité de mettre à jour la connaissance autour de la chaux dont la présentation au premier étage, datant des années 1990, avait vieilli. A partir de juillet 2018, le site et son histoire sont désormais accessibles au plus grand nombre.

Composé de 8 stations thématiques (soit 20 panneaux et modules) très illustrées et qui se veulent didactiques, ce parcours permet de découvrir l'histoire des fours à chaux dans la Manche, le processus de fabrication de la chaux depuis l'extraction du calcaire, les différents types de fours ainsi que l'utilisation de la chaux dans l'agriculture, la construction ou l'art.

 Station A : Les fours à chaux dans la Manche

 Station B : Un peu de géologie

 Station C : Fabriquer la chaux

Ces 3 premières stations sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, grâce à une rampe adaptée. La troisième station offre une vue panoramique inédite sur le monument.

 Station D : Les fours Simoneau

 Station E : Mortiers, enduits et fresque

Dans l'ancienne maison du contremaitre, une très belle fresque a été réalisée durant l'été 2017 par Louis-Georges Cauvin, professeur à l'école des Beaux-Arts de Cherbourg, afin d'évoquer les incroyables possibilités techniques et artistiques offertes par la chaux.

 Station F : Carrières et carriers

 Station G : Chaux et agriculture

 Station H : Les fours à chaux dans leur environnement

Cette dernière station replace le monument dans son environnement géographique, avec une magnifique perspective sur le havre de Regnéville.

Le choix des matériaux, les contenus (textes et visuels) et l'implantation des structures sur le site permettent d'intégrer pleinement les 12 bornes du parcours sonore existant : " Une journée de chaufournier ". C'est désormais un parcours " chaux " complet et cohérent qui est proposé aux visiteurs

- Scénographie : Agence TRAME's - Claire Alban-Roscian et Denis Roscian

- Graphisme : Fondations graphiques - Gilles Debroise

- Intégration paysagère du projet : Atelier Volga - Agathe Turmel - Aménagement paysager (et rampe d'accessibilité) : Lehodey TP

- Fabrication des supports : 3D Incrust

- Réalisation de la fresque didactique : Louis-Georges Cauvin.

FACx2 : FOURS A CHAUX ET FABRIQUE ARTISTIQUE DE LA MANCHE LA RESIDENCE D'ARTISTES

Ouverte depuis le 15 janvier 2018, la résidence d'artistes départementale accueille, tout au long de l'année 2018, 24 projets d'artistes, écrivains, plasticiens, comédiens, circassiens, danseurs, chorégraphes, musiciens régionaux et nationaux, pour leur permettre de travailler et créer dans les meilleures conditions, tout en développant les liens avec le territoire et ses habitants.

Chaque résidence fait l'objet de temps de médiation et de rencontres avec les publics du territoire : présentation publique, ateliers de pratique artistique, ateliers de médiation avec les écoles, collèges, etc.

Du 2 au 5 juillet 2018, ce sont Daniel de Bruyker, Jean-Loup Vilbert et Roland Shön qui investissent la résidence pour travailler sur leur projet de théâtre de rue " Chez les derniers Zurban sauvages ". Ils sont accompagnés de la Planche à clowns, une troupe de 12 clown-danseurs et animateurs issus de l'APEI CentreManche.

L'EXPOSITION MARITIME

Cette nouvelle vocation s'ajoute à la visite du site des fours à chaux du Rey, qui fait toujours partie du réseau des sites et musées du Département, mais aussi à la visite de l'exposition " Regnéville, un port d'échouage " consacrée à l'histoire maritime de Regnéville, important port commercial depuis le Moyen Âge (RDC de l'ancien musée). Cette expsoition est proposée en partenariat avec la mairie de Regnéville. L'accès est désormais payant (2,5 € / adulte). Objets de navigation, maquettes de bateau, engins de pêche, atelier de cordier, souvenirs de voyage de Caphorniers, mais aussi vidéo, cartes et photographies anciennes... racontent le riche passé maritime de Regnéville. Ce port de commerce, très actif dès le Moyen Âge, offrait un abri sûr aux bateaux qui pouvaient s'y échouer deux fois par jour, au rythme des marées. Fort de cette programmation, le conseil départemental réaffirme son engagement en faveur de la culture et du patrimoine. La dynamique proposée à Regnéville-sur-Mer, tenant compte des nouvelles attentes des publics, conforte les partenariats locaux et renouvelle la médiation autour du patrimoine.

Informations pratiques

Fours à chaux du Rey 14 route des Fours à chaux - 50590 REGNEVILLE-SUR-MER

Tél : 02-33-46-82-18 (site) 02-33-05-96-07 (CD50 - Direction du patrimoine et des musées)

Facebook : Patrimoine et musées de la Manche

Horaires et tarifs Fours à chaux : visite libre et gratuite (horaires de l'exposition ci-dessous pour le moment).

Exposition " Regnéville, un port d'échouage "

Horaires jusqu'au 28 octobre 2018 - Juillet et août : 11h-19h

- Septembre à octobre : 13h-18h - Fermé le mardi.

Dernière visite une heure avant la fermeture.

Tarifs 2018 - Adulte : 2,50 € - Groupes adultes (> 10 pers.) : 1,80 € / pers.

- Habitants de Regnéville/Mer, enfants -16 ans, étudiants (sur justificatif) : gratuit.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippe Vimard 2469 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines