Magazine Culture

(Anthologie permanente) Isabelle Sbrissa, "Ici là voir ailleurs"

Par Florence Trocmé

Sbrissa_icilavoir_bIsabelle Sbrissa publie Ici là voir ailleurs aux éditions Nous.
Fausse quintine de sept

Économicul-de-sac
en policée gravière
forme promesses : levée
migratoire dans les airs,
toute vallée vidée,
langue de revient, hôtels
d'engagements rationnels.
Policière rationnelle
elle forme cul-de-sac
engageant pour hôtels,
vals d'immigrants. Gravières
promises toutes vidées
d'économiques levées,
langage redevient air,
promis revenus éclairs
dégagements rationnels
et informations levées
de lisse langue cul-d'-sac.
L'immigration évidée
par l'économie d'hôtels
dévale dans les gravières ;
on l'engage à la gravière
sur des promesses en air
économique, à l’hôtel ;
elle devient irrationnelle,
forme police, vidée.
Vals de langues soulevées,
les migrations cul-de-sac
promettent les culs-de-sac
économique, gravière
d’inengageants relevés
migratoires formés d’air
avalé, langues vidées
par revenu sur l’autel
des polices rationnelles.
/
Quintine de dix
La fonction-sève — peut-être un suer —
est hâte en état de ne rien humer ;
en retrait des fronts elle veut en bas fuir
mousses et citrus et tout oublier
pour monter vers le feuillu sans bouger.
Hâte affrontée pour ne rien bouger,
mousses remontées tout en suer,
— peut-être étant en état d'oublier —
elle veut l'en bas du feuillu humer,
sans fonction-trait, citrus, fève et vers fuir.
Mousse la fonction-bas et ne peut fuir
dans feuillu vers d'états tout en bouger;
sa fève sans vouloir citrus humer
au front elle monte en hâte à suer
pour n'être rien — être trait d'oublier —
pour être front sans fonction oublier
d'être bas états de montée fuir
traitement des fèves vouloir suer
citrus tout moussant de vers au bouger
hâté dans le feuillu peut-elle humer
l'être sans vouloir-vers ? Peut-elle humer
la montée en fonction-être oublier
tout hâter l’état de feuille bouger
les fronts de fève émousser les traits fuir
du citron dans le bas et et suer
suer sans bouger humer oublier
d’être en état fuir ?
Isabelle Sbrissa, Ici là voir ailleurs, 2018, 160 p., 16€, pp. 73 et 77
Sur le site de l’éditeur :
Ici là voir ailleurs est un livre multiforme, inventif, hybride. Un livre qui montre la coexistence des écarts de langues et de formes, comment en une seule démarche d’exploration toute cette hybridité dialogue et s’enrichit, accepte la contradiction et continue de produire un mouvement qui pousse hors de l’acquis.
« Pour que du langage monte tout ce qui me fait, tout ce qui lie les mots entre eux autant qu’à mon corps, je parle une langue tout autre, incompréhensible, non sociale, sans pouvoir, ni rhétorique ni de communication. J’entre dans cette langue comme dans l’air ou dans l’eau, seule et sans but ; montent alors des paroles obscures qui forment une matière dense, vivante et sans trou, et que je nomme un poème. »
  
Isabelle Sbrissa est née en 1971 ; elle vit et travaille en Suisse.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines