Magazine Cinéma

[critique] Skyscraper

Par Vance @Great_Wenceslas
[critique] Skyscraper

Petit divertissement sympathique qui a tout du nanar, Skyscraper vaut principalement le coup pour le levé de sourcil de Dwayne " The Rock " Johnson. C'est certes se contenter de peu, mais au moins ça fonctionne bien. Après tout, c'est le réalisateur de Dodgeball qui est aux manettes...

[critique] Skyscraper

Depuis quelques temps, Dwayne Johnson semble avoir trouvé son rythme de croisière : il enchaîne les petits films pépères et joue plus ou moins à chaque fois le même personnage. Quelques fois, ça paye, comme l'en atteste l'excellent tandis que dans la plupart des cas, cela permet simplement à la super star de rester sur le devant de la scène en maintenant son niveau de vie et en entretenant son image de marque : The Rock, l'acteur cool par excellence, qui se contente de ne faire que des petits divertissements cools, sans ambition. Une carrière relativement convenue pour un homme dont la filmographie, certes sympathique, manque de quelques œuvres véritablement enthousiasmantes. En d'autres termes, il n'a pas encore trouvé de rôle à sa démesure... mais le veut-il vraiment ?

Ce n'est en tous cas pas avec ce Skyscraper qu'il va nous surprendre. Cette grosse série B se déroulant en Chine - ce qui n'a aucun intérêt particulier d'un point de vue narratif, autre que d'avoir de jolies images et de séduire le public local - a tout du spectacle bourrin un peu ringard tout droit sorti des années 90. Au point que l'on se dit que sans Dwayne Johnson, le film aurait été directement trouvable à 2 euros dans les bacs DVD de Carrefour.

[critique] Skyscraper

Mais justement, The Rock interprétant le rôle principal du film, Skyscraper, un bon gros nanar, devient en un instant (et avec l'aide d'un levé de sourcil) un divertissement tout ce qu'il y a de plus amusant. Comme quoi, il en faut peu parfois pour avoir envie de voir un film a priori totalement inintéressant. C'est que ce remake de Die Hard n'a absolument rien d'autre pour lui : un scénario qui enfile les clichés comme des perles, des acteurs en roue libre, des effets spéciaux dégueulasses (l'on ne ressent quasiment jamais de sensation de vertige puisque l'on devine quasi systématiquement le tournage sur un fond vert), et des dialogues tartes.

[critique] Skyscraper

Pourtant, et c'est ce qui lui vaut cette note étonnamment haute, l'on ne

[critique] Skyscraper

pourra reprocher à Skyscraper d'être ennuyeux. A dire vrai, on se marre bien devant. Dwayne Johnson fait son numéro habituel et ça fonctionne, suffisamment. Ne vous attendez pas à voir pour autant ce grand gaillard réaliser lui-même ses quelques cascades (ce n'est pas Tom Cruise dans ), mais son capital sympathie se charge d'assurer le show. Et on est venu voir Skyscraper pour ça !

Un film aussi fun que con, avec quelques bonnes scènes d'action complètement over the top. Et puis cela fait plaisir de revoir Neve Campbell. On s'attendait peut-être à mieux de la part du réalisateur des deux comédies cultes, toutes proportions gardées, Les Miller et Dodgeball, mais l'on ne pourra pas dire que ce Skyscraper nous aura déçus. Sachez simplement à quoi vous attendre. A un énième et gentillet film de Dwayne Johnson.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vance 6006 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines