Magazine Culture

En promenade : Le sanctuaire shinto Yasukuni à Tokyo

Publié le 13 juillet 2018 par Framboise32

En promenade : Le sanctuaire shinto Yasukuni à Tokyo

Yasukuni-jinja est un sanctuaire shinto situé à proximité du Palais impérial, dans l’arrondissement de Chiyoda à Tokyo. Le sanctuaire a été édifié en 1869 sous le nom de Shokonsha en mémoire des soldats morts pour la nation.

 Il est l’un des sanctuaires shinto les plus connus du Japon en Asie pour ses polémiques annuelles. Il a été construit en 1869 par l’empereur du même nom. Le Yasukuni rend  hommage aux personnes ayant servis l’empereur, lors de guerres, entre 1867 et 1951,  les civils et les militaires, qu’ils soient japonais, coréens ou taïwanais. Il compte ainsi presque 2,5 millions de personnes  régulièrement honorées. Parmi ces personnes se trouvent 1068 personnes considérées comme criminels de guerre, lors de la seconde guerre mondiale, dont notamment 14 criminels de guerre de classe A (crime contre la paix).  Cela fait polémique avec les pays ayant été en guerre avec le Japon à cette période. Ces criminels ont commencés à être honorés sur place à compter de 1978. L’Empereur Hirohito a refusé de se rendre au sanctuaire de Yasukuni à compter de 1978, et ce jusqu’à sa mort en 1989. Depuis,  aucun Empereur du Japon ne s’est rendu sur place. Chaque année, des  représentants s’y rendent

Pour la partie touristique c’est dans ce sanctuaire que se trouve le cerisier de référence pour déterminer officiellement la période de floraison chaque printemps au Japon.À cette même période, le sanctuaire Yasukuni est également connu pour héberger un tournoi de Sumo

Le sanctuaire est immense, un jardin japonais s’y trouve, un musée, de longues allées

Adresse : 3-1-1 Kudankita, Chiyoda, Tokyo 102-8246, Japon – site officiel https://www.yasukuni.or.jp/english/

Les photos du sanctuaire sont sur la page FB de Framboisemood, ici


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine