Magazine Culture

J'ai lu : lumikko

Par Venezia
J'AI LU : LUMIKKO
LumikkoPasi Ilmari Jääskeläinen Editions 10/18Thriller Fantastique
Au sein d'un petit village finlandais, prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d'une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l'intimité de cette société, Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre que l'essentiel de l'inspiration des membres semble provenir d'un mystérieux carnet. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu'une étrange peste semble s'être abattue sur les livres de la bibliothèque, qui voient leur fin subtilement altérée...

MON AVIS(Sans Spoiler)La couverture, le pitch, et tout ce que l'on m'avait vanté, m'avait plu et attirée. Ce roman est étrange, farfelu et au final, décevant. Au début, je suis entrée dans ma lecture sans aucun à priori, et plus j'avançais, plus les choses devenaient vraiment très bizarres. Rien à voir avec un univers à la Tim Burton, car lui, c'est nettement plus cohérent.

Ella Milana, jeune professeure de finnois vacataire aux ovaires déficients (cette information est récurrente, c'est un peu pénible car cela n'apporte rien au récit) constate que les fins des romans de la bibliothèque de la ville de Jäniksenselskä se falsifient, une sorte de maladie en altère le cours et change la fin, par quel mystère ? 

Au fil du roman, notre héroïne (que je n'ai pas vraiment trouvé sympathique) se voit intégrer une société littéraire composée de neuf écrivains célèbres. Un carnet secret appartenant à un mystérieux jeune garçon serait la source de l'inspiration de ces écrivains. Où est ce carnet ? Le jour où elle est accueillie dans ce cercle, la fondatrice, Laura Lumikko, autrice de romans pour la jeunesse, disparaît de façon très étrange. La suite du roman consiste à répondre à ces questions et mener ces enquêtes, et pour cela, à faire parler les autres membres du cercle littéraire. Les "faire parler" consiste à appliquer le "Jeu" c'est à dire à les faire "déverser" selon des règles établies par ces membres, c'est parfois un peu trash. De plus, on frôle l'absurde, surtout l'épilogue censé apporter la lumière sur tout le récit.  

J'ai trouvé beaucoup de remplissage au fil de ce roman, des longueurs à n'en plus finir, des semblants de mystères qui tombent à plat car il n'y a aucune explication, aucune solution donnée, des situations absurdes qui se veulent emplies de mystères mais qui font naufrage, comme par exemple la réunion de plusieurs chiens dans le jardin de Martii, un des écrivains du cercle, (chaque jour, il arrive un ou plusieurs chiens dans le jardin, ils seront 38 au total, leurs maîtres viennent les chercher, mais les chiens reviennent... Pour quelle raison ?). 

Par moments, ma lecture devenait laborieuse, mais un certain suspens a tout de même éveillé ma curiosité puisque je n'ai pas abandonné ma lecture, j'avais simplement hâte de connaitre le fin mot de l'histoire. Fin mot qui m'a laissée sur ma faim... On flirte avec quelques évocations d'êtres mythologiques, mais on flirte si furtivement qu'au final, on ne comprend rien...Le sens du roman échappe totalement au lecteur. Je devine un peu la raison pour laquelle Lumikko a disparu, mais c'est une hypothèse personnelle, je me trompe peut-être...

Je n'ai pas eu de mal avec les noms finlandais, si on prononce un peu plus lentement à la première et à la seconde fois, à la troisième on a déjà enregistré les syllabes. De toute façon, j'aime les langues, nordiques en particulier. Et l'ambiance hivernale m'a bien plu.

La plume n'est pas désagréable, cependant elle n'est pas toujours fluide et le roman manque de construction. Mon intérêt s'est émoussé au fil de la lecture et surtout, j'avais pensé entrer dans une histoire mystérieuse, un conte surnaturel, une enquête fantastique, mais l'appétissant soufflé est retombé aussi vite qu'il avait gonflé car tout est survolé et rien n'est vraiment développé.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines