Magazine Culture

Slavko Mihalić – Maître, éteins la chandelle

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Slavko Mihalić – Maître, éteins la chandelleMaître, éteins la chandelle, les temps sérieux sont à la porte.
De nuit plutôt compte les étoiles, gémis pour la jeunesse.
Ta parole indocile pourrait s’arracher de sa laisse.

Plante l’oignon dans ton potager, fends le bois, débarrasse le grenier.
Il est mieux que personne ne remarque tes yeux étonnés.
C’est ton métier : tu ne peux rien taire.

Si tu n’y résistes pas et une nuit reprends la plume,
maître, sois raisonnable, ne t’occupe pas de prophéties.
Tente de noter le nom des étoiles.

Les temps sont sérieux, on ne pardonne rien à personne.
Seuls les clowns savent comment s’en tirer :
ils pleurent ayant envie de rire et ils rient quand de pleurs
leur visage est déchiré.

*

Majstore, ugasi svjeću

Majstore, ugasi svijeću, došla su ozbiljna vremena.
Radije noću broji zvijezde, uzdiši za mladošću.
Tvoje neposlušne riječi mogle bi pregristi uzice.

Sadi u vrtu luk, cijepaj drva, pospremaj tavan.
Bolje da nitko ne vidi tvoje oči pune čuđenja.
Takav je tvoj zanat: ništa ne smiješ prešutjeti.

Ne uzmogneš li izdržati i jedne noći opet uzmeš pero,
majstore, budi razuman, ne bavi se proročanstvima.
Pokušaj zapisati imena zvijezda.

Ozbiljna su vremena, nikome se ništa ne oprašta.
Samo klovnovi znadu kako se možeš izvući:
plaču kad im se smije i smiju se kad im plač razara lice.

***

Slavko Mihalić (1928-2007)Krčma na uglu (1974) – Ispitivanje tišine / Examen du Silence (Konzor, 1999) – Traduit du croate par Vanda Mikšić.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines