Magazine Culture

10 paires de jambes dans ses bagages !

Par Jmlire
Rubenstein%20on%20Visual%20hunt%20/%20%20CC%20BY">10 paires de jambes dans ses bagages !Aimee Mullins

" Jacques Testart et Agnès Rousseaux dans leur livre "Au péril de l'humain, les promesses suicidaires des transhumanistes" traitent tout d'abord des conditions de passage de la réparation à l'augmentation de l'humain, en partant du cas du mannequin Aimee Mullins qui emporte ses dix paires de jambes dans ses bagages. Amputée à l'âge de 1 an en dessous des genoux, elle a grandi avec ses prothèses, qui lui permettent non seulement de réparer son handicap, mais aussi de déclarer aujourd'hui : " Les chevilles de mes prothèses ne sont pas celles dont j'aurais hérité génétiquement. J'en suis sûre. Elles sont mieux." Aujourd'hui top-modèle et égérie de l'Oréal, elle se fixe comme objectif de "défendre une autre vision de la beauté et [de] réfléchir à l'apparence à l'air de la robotique et de la bionique"...

" La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n'est en bonne santé", écrivait non sans ironie Aldous huxley. Depuis Huxley, les transhumanistes ont accompli un bond considérable dans leur rêve le plus délirant : vaincre ou plutôt résoudre la mort, car ils considèrent cette dernière comme un problème technique... Ray Kurzweil, pape des transhumanistes et directeur de l'ingénierie chez Google, imagine que la substitution d'organes permettra un jour de prolonger indéfiniment la vie. Pour remplacer le cerveau, Ray Kurzweil et ses semblables proposent de télécharger le cerveau sur ordinateur. Le chirurgien français Laurent Alexandre affirme pour sa part " qu'une révolution médicale et philosophique est en marche [et] que la mort deviendra un choix et non plus notre destin " Et lorsque, dans un colloque à Paris en juin 2017, Didier Coeurnelle, président de Technoprog, a lancé : " Le scandale est que 80% des gens meurent de vieillesse !", la salle n'a pas bronché...

Les auteurs rapportent judicieusement l'alerte du physicien Stephen Hawking, qui déclarait en décembre 2014 : " Les formes primitives de l'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine"...

Nous sommes à un tournant de notre histoire, qui nous oblige. Comme les auteurs, nous pensons qu'il reste sans doute peu de temps avant que nombre d'humains, parmi ceux qui en ont les moyens bien sûr, ne téléchargent leurs cerveaux ou se bardent de nanorobots pour en accroître les performances.Et, en effet, " sauf sursaut immédiat et résolu de l'humanité, tout cela risque de finir par un désastre anthropologique"

Jean-Paul Deléage extrait de : "Les vaines promesses des transhumanistes", article pour La Quinzaine Littéraire n°1193 du 1 au 15 mai 2018

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jmlire 100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines