Magazine Beaux Arts

Des dessins aux acheteurs - 12

Publié le 18 juillet 2018 par Detoursdesmondes
Arme-ceremonielle-torquay218-600 Stone-club430-600
Le 12 décembre 1967 se tint à Torquay, petite ville du Devon en Angleterre, une vente aux enchères comportant des objets des mers du Sud. Le marchand new-yorkais, John J. Klejman (1906-1995), eut connaissance de cette vente et acquit deux objets : Une figure hawaiienne surmontée d’une grande coiffe (lot 549) et une arme cérémonielle de la Côte Nord-Ouest (lot 535), un bel objet figuré en forme de main tenant une boule. Klejman adressa alors ces objets au Bishop Museum pour identification. Or celle-ci ne se fit pas attendre car il se trouve que tous les deux furent dessinés par Sarah Stone : ils proviennent du Leverian Museum et figurent dans le catalogue de la vente de 1806.
Ci-dessous, à côté de l'original, respectivement les dessins de Sarah Stone et Thomas Davies.
2hawaii216-600 Stone-davies-hawaii438-600
Les objets de la vente de 1967 provenaient d’un famille du nom de Clarke, or il n’y a pas eu d’acheteur de ce nom en 1806… Quel fut donc à l’époque l’acquéreur de ces lots ? Adrienne Kaeppler s’est donc attelée à des recherches généalogiques sur la famille Clarke (cf. Kaeppler, 2011, p. 87) et a découvert le nom de John Rowe comme acheteur de 77 lots soit près de 150 objets du Pacifique…
Y-aurait-il eu un certain John Rowe du côté des ancêtres Clarke ?
C'est du côté de la généalogie de M. Clarke qu'A. L. Kaeppler à trouver mention d'un mariage célébré en 1788 avec un certain John Rowe, un pasteur, qui aurait effectivement assisté à la vente de 1806.
En fait il avait été commissionné par son beau frère Richard Hall Clarke (1750-1844) (lequel était cependant présent un jour de la vente car Kaeppler note son nom mentionné pour 2 lots dans le catalogue annoté par le marchand Humphrey, une connaissance de ce dernier pour lui avoir déjà acheté à la vente de 1779 (il avait alors noté Clark)).
En réalité, le collectionneur important derrière cette affaire était donc ce Richard Hall Clarke.
Stone-dagues-hawaii Tellement important qu'il avait fait construire une petite chapelle en 1809 spécialement dédiée à sa collection comprenant les pièces acquises en 1806 et plus tard celles de 1819 issues de la vente du Bullock Museum (dont nous reparlerons).
Ses achats ne concernaient pas uniquement des artificialia mais aussi des spécimens d’histoire naturelle et des spécimens géologiques.
On imagine bien qu’une fois le pedigree établi Cook ➡➡ Leverian ➡➡ Vente de 1806 ➡➡ Clarke, les objets de la famille mis en vente ultérieurement, et notamment en 1971, devinrent très convoités... et furent principalement achetés par le British Museum.
Ainsi en est-il d'une dague hawaiienne qui n’avait pas trouvé acheteur en 1967, et qui avait rejoint l’inventaire d’un antiquaire incapable de la vendre pour 1£ ! Passée en vente en 1971 assortie de la provenance "Leverian Museum", sa côte grimpa et elle fut adjugée 330£ !
Dans les ventes de 1967 et 1971 on a ainsi reconnu 30 objets provenance John Rowe.
Mais lorsqu’on cherche les dagues d’Hawaii dans les collections du British Museum, on ne parvient pas à les trouver. Kaeppler affirme qu’il existerait pourtant au moins 11 dagues du Leverian Museum (in Artificial Curiosities) qui sont peut-être perdues ou mal inventoriées ! (Ci-contre un dessin de Sarah Stone, ci-dessous une dague hawaiienne collectée par Hewett et conservée au British Museum)
Oc VAN.269.+

à suivre...
Photo 1 : Arme cérémonielle Côte Nord-Ouest © Coll. George Terasaki, N.Y - photo JCW
Photo 2 : Dessin © Sarah Stone
Photo 3 : Statuette Hawaiienne © New Orleans M. of Art
Photo 4 : Dessin © Sarah Stone
Photo 5 : Dessin © Thomas Davies
Photo 6 : Dessin @ Sarah Stone
Photo 7 : Dague Hawaiienne © The British Museum, Oc,VAN.269.+

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines