Magazine Cinéma

Zeal & Ardor – Stranger Fruit

Par Darkstein

Zeal & Ardor – Stranger FruitEnfin un album qui fout les poils ! Après son EP Devil is Fine sorti en 2016 et acclamé par la presse, Manuel Gagneux sort le groupe de poche et un album « d’avant-garde metal » (étiquette, faute de mieux), une musique mêlant gospel, blues et riffs black metal, voire électro (et bien oui, pourquoi pas, allons-y gaiement !).

Une intro donne le ton, et fait penser à « Po’Lazarus » sur la BO de O’Brother Were Art Thou ? avant d’annoncer l’ambiance black. « Gravedigger’s Chant » donne le ton : un gospel sombre, un son saturé ; suivi par un « Servants » efficace en diable et son refrain qui attaque. « Don’t You Dare » rythmé en diable précède un « Fire of Motion » torturé et résolument black. « The Hermit » fait la pause bien méritée avant la seconde partie de l’album : « Row Row » swingue, « Ship on Fire » donne envie de crier « Allelujah », « Waste » reprend le côté écrasement de « Fire of Motion », « You Ain’t Coming Back », tout sucre tout miel cache un coeur noir ; « The Fool » paraît un poil déplacé dans ce marasme avec son côté bontempi ; « We Can’t Be Found » remet le couvert, et tape du poing. Vient le titre éponyme, « Stranger Fruit », ressemble à une oraison funèbre quand le duo « Solve » (morceau électro qui fait penser à « The Fool ») / « Coagula » (qui pourrait être du Ghost en plus grave) annonce le final « Built on Ashes » et ce son saturé sur vocaux clairs conclut un album efficace et un poil extra-terrestre.

La question se pose : Zeal & Ardor pourra-t-il poursuivre dans la même voie sur la longueur ? En effet, on se rend vite compte que les compositions reposent sur deux schémas : des bluettes électro ou des morceaux de blues / gospel avec passages criés. Si les compositions sont efficaces, on risque de tourner en rond au bout de trois albums…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkstein 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte