Magazine Beaux Arts

Dans les collections de la Côte Nord-Ouest de l'Amérique au MAA Cambridge -13

Publié le 21 juillet 2018 par Detoursdesmondes
1rattle

Dans le beau dessin de Sarah Stone de la note 12, on retient cet objet surprenant de la côte Nord Ouest américaine qui consiste en un hochet avec deux têtes d’oiseau. Un objet pas banal, qui ne peut pas passer inaperçu, et de fait il a été identifié et inventorié très tôt dans les collections du MAAA Cambridge (MAAA1922.948).
Cet objet est censé avoir appartenu aux Holdsworth de Widdicombe House, une famille de riches marchands. D’après la notice du musée de Cambridge (Voir le site), il semble que la collection de cette famille ait été acquise par le musée entre 1921 et 1922, et ce probablement à l'instigation du conservateur de l’époque, le Baron Anatole von Hügel, dont la femme, Eliza, était liée à la famille Holdsworth.
Eliza a effectivement fait don de plusieurs objets au musée en 1921, mais la majeure partie de la collection de Widdicombe House semble avoir été achetée par le successeur de von Hügel, Louis Colville Gray Clarke, et entrée au musée (sous le nom de la Baronne von Hügel) en 1922.
La collection du MAA provenant de Widdicombe House comprend 115 entrées lorsqu’on recherche sur la base de données "Widdicombe House" et comporte des objets de la Côte Nord-Ouest de l’Amérique, d'Asie et d'Afrique. D'où proviennent-ils ?
Les artefacts de cette collection comme ce hochet ont été notés avec pour provenance "Admiral Gordon", un parent éloigné semble-t-il. Mais une recherche approfondie a montré qu’aucun amiral Gordon n'a jamais existé (in Kaeppler, 2011, p.89)... secrets des inventaires !
Or lorsqu’elle compare ce hochet à l’intitulé du lot 6653 de la vente du Leverian Museum (pourtant très succinct "Dancing rattle, small adze, from Nootka Sound"), A. Kaeppler fait le rapprochement. Cette connexion est-elle pertinente et comment ?
Plusieurs pistes s’ouvrent à la chercheuse : La première suit la fille de Richard Hall Clarke qui s’est mariée à un certain Arthur Howe Holdsworth en 1803. De plus, son fils John Clarke se marie à la petite fille du Révérend Henry Holdsworth… Clarke a donc deux enfants qui sont dans une lignée Holdsworth.
La seconde piste provient de la découverte en 1982 d’un reçu daté du 17 mars 1807 à John Rowe pour 6 lots supplémentaires de la vente Leverian annoté "M. Holdsworth account". Peut être ce M. Rowe a-t-il acheté pour Clarke, celui qui était son gendre, et pour l’un des Holdsworth ? (voir la note 12)
La notice du MAA ne mentionne que la première piste affirmant que Rowe faisait des achats à la fois au nom de son beau-frère Richard Hall Clarke, de Bridwell House, Uffculme, Devon et de son gendre Arthur Howe Holdsworth de Widdicombe House.
Quoiqu'il en soit une relation à la vente de 1806 semble possible et selon A. Kaeppler, au moins 60 artefacts dans les collections des MAA sont susceptibles d’avoir été collectés lors des voyages de Cook et peuvent être associés aux achats de Rowe pour Widdicombe House lors de la vente de 1806.
Dans cette collection de Widdicombe House, on compte encore des objets étonnants provenant de la Côte Nord-Ouest et issus du troisième voyage de Cook ! Voilà un bon prétexte pour souligner ici quelques uns de ces artefacts.
2quiver280-600 3quiver-stone326
4homme-carquois-nootka200 5Lotcarquois500
Ainsi en est-il de ce carquois en peau de renne, décoré de bandes de peaux et de fourrures, de morceaux d’ivoire de morse. Une gravure de De Louthebourgh nous renseigne sur le port de cet instrument.
Il est décrit dans le catalogue de la vente de 1806 sous le lot 6756.
Curieuse aussi cette armure réalisée avec des lattes, décorée de motifs géométriques et de visages sculptés, attribuée aux Alutiiq (Sugpiaq) dans la région du Prince William Sound, elle aussi a été repérée dans le catalogue de la vente de 1806 sous le lot 3302.
6armure500
Si l’utilisation du bois a bien pu permettre de se prémunir des flèches, on ne connaît pas exactement la fonction de cet objet ; peut-être cette armure était-elle portée uniquement pour des célébrations de l’hiver ?
7armure213-324 8dos-armure542-324
On signalera encore une arme bien particulière décorée de cheveux présentant une tête sculptée dont la gueule béante laisse surgir une lame de bois en guise de langue ou encore une petite figure en os arborant elle aussi des cheveux humains et recouverte de fourrure. Il s'agit probablement d’objets cérémoniels appartenant respectivement aux régions Nootka et Koniag.
9-1922.949-321-217 10-1921.567-156-217
Photo 1 : Hochet © MAAA1922.948
Photo 2 : Carquois © MAA 1922.958 A-B
Photo 3 : Dessin de Sarah Stone.
Photo 4 : Dessin de Philippe de Loutherbourg.
Photos 5 et 6 : Extraits du catalogue de la vente de 1806.
Photos 7 et 8 : Armure © MAA 1922.950
Photo 9 : ©MAA 1922.949
Photo 10 : ©MAA 1921.567

Cf. Amiria Salmond, "Artefacts of Encounter :The Cook-Voyage Collections in Cambridge" in Jeremy Coote (ed.), Cook-Voyage Collections of ‘Artificial Curiosities’ in Britain and Ireland, 1771–2015 (MEG Occasional Paper, No. 5), Oxford: Museum Ethnographers Group (2015).© Museum Ethnographers Group 2015, à lire et télécharger sur le site Academia.eu.


et toujours :
Kaeppler A. L., 2011, Holophusicon, the Leverian Museum : an eighteenth-century English institution of science, curiosity, and art, Bishop Museum Press.
Leverian Museum. A Companion to the Museum, MDCCXC. The Sale Catalogue of the Entire Collection, 1806. London: Hammer Johnson & John Hewett, (1979).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines