Magazine Culture

C'est Ainsi Que Tu Meurs

Publié le 25 juillet 2018 par Hunterjones
C'est Ainsi Que Tu Meurs Dans la ville de Nohope, au coin des rues Destiny et End, se trouvait cette machine, un peu bizarre, louche même, créée aux États-Unis qu'on appelait La Machine de la Mort.
On y place son doigt, la machine vous en pique le bout, une goutte de votre sang tombe au fond d'une savante marmite scientifique et un billet en sort, vous disant comment vous allez mourir.
Marina joggait. Dans son trajet, elle passait toujours près de la machine. Depuis quelques mois, jeune femme dans la quarantaine, elle avait le curieux sentiment qu'il y avait plus d'années derrière elle que devant. Voilà pourquoi elle avait recommencé le jogging. Sport qu'elle avait pratiquée, plus jeune, plus assidûment, quand elle se sentait plus belle et désirable.
C'est Ainsi Que Tu Meurs
Elle est d'abord passé tout près de la machine, comme tous ses vendredis matins de jogging. Mais cette fois, elle est revenue sur ses pas. Et si elle y glissait son doigt?...
Ce qu'elle fit.
Un billet en sortit. Qui lui disait de quoi elle mourerait. Comme la machine avait été fabriquée aux USA, les billets sortaient en anglais. Elle fût ravie et soulagée de voir que le billet lui suggérait une mort par "old age".
C'est Ainsi Que Tu Meurs
Elle mourerait vieille! Elle reprit le jogging avec plus d'entrain encore. Traversa la rue.
Et se fit frapper par une voiture. Conduite par un aîné... Marina mourût. Elle avait 31 ans.
C'est Ainsi Que Tu Meurs Olivier se réchauffait avant son match de tennis. Il pensait au dernier samedi matin où il était passé par les rues Destiny & End. Et avait aussi tiré un billet de cette même machine. "C'est ainsi que tu meurs" lui promettait-elle. Olivier se questionnait sur l'utilisation de la forme présente. Pourquoi pas "C'est ainsi que tu mourera un jour"? Ce serait déjà moins dramatique, non? Son billet avait dit "parachute failure". Il n'aimait pas ça, ses amis de tennis et lui voulaient justement aller en faire le week-end suivant. 
C'est Ainsi Que Tu Meurs
"Hé! Oli! toujours partant pour le saut de parcahute de samedi prochain?"
"Oh...justement...non...je ne pourrai pas, j'ai un engagement...."
"Pour vrai?"
C'est Ainsi Que Tu Meurs "Avez vous entendu parler de la machine...."
Il ne pu pas compléter sa phrase. Un parachutiste, ayant une défectuosité avec son parachute, lui tomba du ciel sur le corps. Le tuant sur-le-champs. Olivier avait 27 ans.
C'est Ainsi Que Tu Meurs Rita pensait avoir hérité du gros lot. En tirant le billet de la même machine, les mots "time travel" y étaient inscrits.
"Tu ne comprends pas!" dit Rita à son amie, les deux filles ont 15 ans. Elles se font une soirée pyjama.
"Je vais peut-être me rendre dans le futur, je ne sais trop comment...À moins que je ne me retrouve dans le passé?...Oh non? dans le passé?... et comment?..." Rita était très énervée.
C'est Ainsi Que Tu Meurs
"JE SAIS! dit son amie. C'est une soirée pyjama entre filles et on devrait se parler de garçon ou de lesbianisme potentiel!"
"Pourquoi n'es tu pas excitée pour moi?"
"PARCE QUE TU NE PARLES QUE DE ÇA!"
Son amie était si frustrée qu'elle lui lança son cadran à aiguille par la tête. Le lourd cadran frappa Rita directement sur la tempe. Elle tomba au sol. Son amie fût surprise par la précision de son tir. Venait-elle de la tuer? OUF! non, Rita, après un court moment inconsciente, se ranima.
C'est Ainsi Que Tu Meurs
"Ouch..." fût la seule chose qu'elle trouva à dire avant de disparaître et voyager dans le temps. Elle atterrit en pyjama entre les Sudistes et les Nordistes en pleine Guerre de Sécession. Elle reçut entre 125 et 214 balles dans le corps. Elle avait 15 ans.
Thomas était tout content de braver la mort et de tirer son billet. "Hot girl"? Nooooooooooon! devait-il maintenant éviter de fréquenter toutes le filles qu'il jugerait très "hot"? Lui qui n'avait pas encore 18 ans?
C'est Ainsi Que Tu Meurs Seul à la plage, il fût tout aussi surpris de voir venir s'installer près de lui, une jolie jeune femme, qui lui lança deux ou trois regards. Et au moins deux sourires.
Une fois sa serviette étendue, elle fouilla dans son sac et en sortit une bouteille de lotion protège-soleil. Elle tenta d'attirer l'attention de Thomas.
"Hey!!"
Il fît semblant de ne pas l'entendre.
La jeune fille revint à la charge.
C'est Ainsi Que Tu Meurs "HEY TOI! oui, toi! Tu veux bien me crémer le dos?"
Thomas hésita longtemps. Plus il concentrait ses yeux sur la bouteille tendue, plus ses yeux trichaient sur la poitrine derrière qui menaçait dangereusement de sortir du haut du bikini.
"Tiens toi loin de moi!" dit il finalement avant de se lever et de prendre ses jambes à son cou.
"Ben voyons donc! je te mordrai pas!" dit la jeune femme qui devait avoir la jeune vingtaine.
C'est Ainsi Que Tu Meurs Dans sa fuite, Thomas ne vit jamais arriver la jeune fille en feu qui courait vers la mer et entra en collision avec lui. Comme Thomas venait lui-même de se huiler, il prit feu facilement, lui aussi.
Il avait 17 ans.
Les morts absurdes de Toronto sont trop amères.
Mieux Vaut tenter de rIre de la mort.
Ne serais-ce que pour lui montrEr qui est présentement la plus forte.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines