Magazine Culture

Quand s’en ira la peur – Manon Lecor

Par Heyimmanon @heyimManon

Bonjour bonjour !

Et une lecture de plus qui s'achève ! J'ai lu les dernières pages du premier roman de cette jeune auteure hier soir dans mon lit. Cette auteure, vous la connaissez peut-être si vous suivez, comme moi, son blog, aujourd'hui orienté zéro déchets, mode éthique et écriture. Manon Lecor a publié Quand s'en ira la peur en ce début d'année 2018 aux éditions Cédalion. Avant d'en dire quoique ce soit, je voulais simplement la féliciter car pour avoir travaillé dans l'édition, j'ai conscience du parcours difficile que demande la publication d'un premier ouvrage. Voir son travail apprécié puis édité est un énorme pas en avant, une grande réussite, alors bravo Manon !

Jeune femme indépendante de vingt-six ans, Gabrielle vit à Paris et a un job de rêve mais depuis quelques temps elle ressent de drôles de choses, de curieuses impulsions qu'elle ne contrôle pas. Est-elle en train de devenir dangereuse pour ses proches ? Après un tour chez le psychiatre, Gabrielle découvre qu'elle fait un " burn-out ". Elle va ouvrir les yeux sur sa vie qui n'est parfaite que sur le papier. Ne serait-il pas temps de s'écouter vraiment ? De trouver sa voie ? Passion oubliée, amitiés délaissées, sentiments étouffés, Gabrielle découvre que le plaisir est une condition sine qua non pour vivre. Sur les conseils de sa famille et de sa meilleure amie, elle quitte sa zone de confort et s'envole pour New York.

Comment ne pas s'identifier ne serait-ce qu'un peu à Gabrielle ? Dans la société actuelle, avec ses exigences et ses normes à suivre, de plus en plus de personnes entre la vingtaine et la trentaine, reviennent sur leur choix de carrière. Cela est souvent dû à une dépression, à un mal être général qui remet en cause leur façon de vivre. On parle beaucoup du " burn-out " ces derniers temps, pourtant c'est la première fois que je lis un ouvrage dont c'est le sujet principal. Je crois qu'il est important d'en parler, d'expliquer ce syndrome grâce à la littérature. L'expérience de Gabrielle est de plus en plus commune mais on n'en parle pas suffisamment, ou en tout cas, pas aussi facilement qu'à travers un récit de fiction. J'ai beaucoup apprécié son histoire et les choix qu'elle a fait suite à sa prise de conscience. Son départ à New York et sa nouvelle vie là-bas donnent vraiment envie. Malgré ses angoisses quasi-quotidiennes, elle a su trouver un nouveau sens à sa vie et se donner un nouveau départ, une nouvelle chance loin de sa famille et de son pays. Le récit donc, vous l'aurez compris, m'a beaucoup plu. Par contre, j'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteur. Il est actuel, léger mais je l'ai trouvé parfois " too much ". Trop d'expressions orales à mon goût et beaucoup de clichés. Mais malgré tout, cela ne gâche pas la lecture, alors je vous conseille cet ouvrage, un premier roman inspirant !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Heyimmanon 1224 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte