Magazine Culture

GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet

Publié le 25 juillet 2018 par Idherault.tv @ebola34

Allons ne vous bousculez-pas, le capitaine vous attendra et le timonier s'occupe de vérifier les entrées. Ici on paie en sourires... et le barème est élevé. Les meilleures choses se paient au juste prix !

Un peu plus tard, une méditerranée après, sur la passerelle on achève les manœuvres d'entrée au port et les dernières recommandations sont données !

GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Le château/bateau - La passerelle

Allez il faut se presser et emboiter le pas au guide et à ses adjoints. Nous allons à Corbara, ce n'est pas la porte à côté.

Là, dans ce vieux couvent, un des plus importants de Corse, une rencontre étonnante entre Guy de Maupassant, venu faire un papier pour le Gaulois, en 18880, Pasquale Paoli, Colomba et Gelsomina. Que se passe-t-il dans le sommeil de l'écrivain pour que, subitement, il se réveille en 2018, entouré des trois personnages évoqués.

GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Corbara - Colomba, Paoli, Gelsomina et G. de Maupassant
GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Orezza - l'affaire don Francescu

Etrange cette rencontre, étranges les propos échangés et le souvenir qu'il va en garder, celui de la jeune femme, Gelsomina, qui voulait danser avant de se marier. Il en gardera, sans en comprendre tout le sens, une idée pour une de ses nouvelles !

Et on repart direction Orezza et un nouveau couvent. De celui-ci il ne reste que ruines. L'explication nous en sera donnée au cours d'une petit drame comico-tragique mettant en scène don Francescu, mi-prêtre, mi-résistant, une mazzeri (pas si sorcière apparemment) et un jeune " futur " couple Dumenica et Petru. Le timonier/guide/conteur nous entrouvre les portes du vieux bâtiment et avant que Francescu ne le fasse sauter, avec du " plastic corse " (le seul sans résidus), nous fait vivre une double histoire d'amour.

GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Corte - Lagrimanti et mazzeri

Mais vite, il faut reprendre le bus pour Corte et sa citadelle.

Une histoire " vraie " et actuelle que nous allons vivre en direct. Un couple, Elle et Lui, reviennent en Corse fêter leur Xième anniversaire de mariage dans les lieux où ils vécurent le début de leur union. Et patatrac, la boulette ! Ils s'oublient et à l'heure du repas se retrouvent enfermés derrière les imposantes grilles de la citadelle. Un retour en arrière à la recherche d'une hypothétique issue et une rencontre avec deux corses peu communs, ni commodes : un lagrimanti et sa complice la mazzeri. Face à face avec les deux entités, mais surtout face à face avec eux-mêmes. Poussés dans un tourbillon régressif ils parcourent leur passé, le confronte et... reviennent. Ils étaient partis deux, Elle et Lui, ils reviennent un, Nous !

GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Vezzani - la fontaine de l'Âne
GRABELS – Le voyage des organisé(e)s – 24 juillet
Sous le platane : le Cap Corse et ses légendes

Echec des deux comparses maléfiques, succès de l'Amour et heure du repas... ils y vont et nous aussi !

Que dire de ce repas Corsico-Grabellois si ce n'est que les vins de Flo de Miège étaient grandioses et les tartines du " Tartin'truck " à la hauteur.

Et on repart pour Vezzani, le berceau des Talamoni et de leur descendant, présent à la manœuvre, Jean-Marc le timonier/conteur.

Corte et sa citadelle !

Vezzani et ses deux fontaines, la plus huppée, celle des Trois-grâces, et la plus poétique, celle de l'âne. Un âne Corse qui braie et qui braie jusqu'à ramener eau et fraternité au sein de la petite collectivité. Pas commun ces ânes-là !

Fin du voyage, mais avant, incontournable passage par le Cap Corse, ce doigt pointé vers la mer, l'île de Giragliaet le chemin des Lumières, ce " sentier lumineux " où se rencontrent chapelles et légendes. On aura droit à l'histoire " presque vraie " de Tutti, celui qui a fait cesser la malédiction, le vol des yeux et des âmes aux habitants de cette région. Sirène, dauphin et vrais sentiments pour quitter en beauté une île si virtuelle qu'elle en était devenue vraie.

Bon vent et au prochain périple.

Marc Ely

VIDEO

Pour mieux comprendre, une partie de notre balade :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine