Magazine Cinéma

[critique] Mamma mia ! Here we go again

Par Vance @Great_Wenceslas
[critique] Mamma mia ! Here we go again

Le premier film m'avait tellement plu qu'il était normal de se précipiter à l'avant première du second.

[critique] Mamma mia ! Here we go again

Rappelez-vous, dans le premier film , Donna, interprétée par une Meryl Streep débordante de vitalité et d'énergie, évoquait régulièrement son passé. Il était évident qu'un nouveau métrage pouvait en être adapté, il ne restait plus qu'à trouver les chansons d' Abba qui pourraient mettre en musique les destins de ces personnages.

Contrairement au premier opus où toutes les chansons interprétées m'étaient connues, le second volet met en lumière des morceaux de Björn Ulvaeus et de Benny Andersson que je découvre. Certaines mélodies sont un peu moins entraînantes, la mélancolie et la tristesse vécues par Donna lorsque les trois hommes de sa vie la délaissent prenant beaucoup de temps au début du film, mais les textes sont absolument fabuleux et collent parfaitement à chaque situation.

[critique] Mamma mia ! Here we go again

La jeune Donna, interprétée par la merveilleuse Lily James, que j'ai découverte dans , est aussi pétillante et explosive que son actrice originale. Cette jeune femme est absolument le personnage, la musique et le chant coulent dans ses veines, elle crève l'écran et ne s'économise jamais. Ce rôle lui va à la perfection, elle est tellement souriante et pleine de vie qu'il est tout à fait normal que les trois jeunes garçons tombent sous son charme.

Ce qui est en revanche plus difficile à avaler, c'est que cette beauté se laisse si facilement distraire par eux. J'ai trouvé ces jeunes hommes assez fades, à l'exception peut-être de l'aventurier Bill qui a certes un rôle plus important, mais les acteurs choisis manquent cruellement de charisme face à Lily James. Certains diront que je chipote, peut-être, mais du coup j'ai trouvé que le début du film souffrait d'un petit manque de rythme et je pense que c'est lié à ces acteurs que je n'ai pas senti à leur place dans une comédie musicale. A cela se rajoutent par intermittence les évènements du présent où Sophie, interprétée toujours par la jolie Amanda Seyfried, attend ses invités et s'occupe des derniers préparatifs avant l'ouverture de l'hôtel totalement rénové - et avec goût d'ailleurs. Peu de choses se passent donc aussi de ce côté de l'histoire, ceci peut donc expliquer cela...

[critique] Mamma mia ! Here we go again

Hormis cette petite déception, le reste du film est vraiment très bon et la fin est juste une petite merveille qui m'a émue aux larmes. Les acteurs du premier volet sont là, on est absolument ravis de les revoir. Ils nous font toujours autant rire et nous transmettent toute leur énergie et leurs émotions avec sourire, délicatesse, charme et vitalité. Le temps n'a pas eu d'emprise sur eux, tout comme pour Cher qui interprète la maman de Donna dans le présent. Quelle voix ! Certes, elle n'a pas pu se permettre les déhanchés dont elle a le secret mais les chansons qu'elle s'approprie lui vont à merveille. Les deux autres actrices amies de la jeune Donna se démènent aussi dans leur rôle et sont tout à fait crédibles, elles se permettent même de reprendre des mimiques des comédiennes originales et du coup c'est touchant. Un petit clin d'œil à Andy Garcia, le nouveau gérant de l'hôtel, que personnellement je n'attendais pas dans ce registre et dont le personnage est finement trouvé....

[critique] Mamma mia ! Here we go again

moment à swinguer sur votre canapé ou dans vos fauteuils de cinéma, à chanter, à découvrir ou redécouvrir les tubes de Abba, à être ému mais surtout vous serez ravis de passer à nouveau un agréable moment avec Donna et les Dynamos ainsi qu'avec les hommes de sa vie.

Bonne séance et bon voyage au cœur de cette merveilleuse île grecque !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vance 6006 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines