Magazine Culture

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty

Par Maliae

Petits secrets, grands mensonges, Liane MoriartyRésumé : À la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Qui est responsable du drame ? Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous de redoutables petits mensonges, se retrouvent au cœur de l’affaire.
Après  Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une nouvelle fois dans l’univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades des secrets inavouables.

Avis : Voici l’histoire de trois femmes, Céleste, Madeline, et Jane. Toutes les trois ont leur vie, avec leurs soucis et leurs petits secrets qu’elles gardent pour elles-mêmes. Les trois femmes se lient d’amitié. Le récit se passe avant une soirée où il s’est passé un drame. L’autrice déroule la vie de ces trois femmes, jusqu’à ce drame.

J’ai eu du mal à me mettre dans l’histoire, mais une fois que j’ai enfin accroché, j’ai eu, au contraire, du mal à le lâcher. On est en pleins dans la vie de ces trois femmes, de leurs doutes, leurs colères, leurs problèmes, leurs décisions et leurs pensés. Elles ont toutes les trois un vécu, des soucis plus ou moins graves. Et les suivre s’est avéré passionnant – pas sur le coup mais au fur et à mesure qu’on creusait dans leur vie et ce qu’il se passait dans leurs têtes. On finit par s’attacher à elles et par vouloir les défendre becs et ongles.

J’ai bien aimé comme tout finissait par se recouper. Je me suis laissée surprendre par certaines révélations. Je n’avais rien deviné, rien vu venir. J’ai été porté par l’histoire jusqu’au bout. Je sais que je reste un peu floue, mais je veux en dire le moins possible pour que vous puissiez les découvrir toutes les trois comme je l’ai fait. Même si elles ne sont pas les seules qu’on apprend à connaître. L’histoire englobe aussi leurs enfants, leur époux, et d’autres femmes et hommes de la ville, principalement des parents d’élèves. Mais on ne se noie pas sous la masse de personnages, même si au début j’ai eu du mal à savoir qui était qui, ça vient doucement, et on ne se perds pas.

En bref, une histoire pas mal du tout et j’ai bien aimé.

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines