Magazine Culture

Le spleen de Safia Nolin nous enchante

Publié le 31 juillet 2018 par Camillegreen @camillegreen03

A 26 ans, Safia Nolin est une pépite québécoise que tout amateur de musique indie pop folk saura apprécier à sa juste valeur (consacrée révélation de l’année en 2016 puis interprète féminine en 2017, au gala de l’ADISQ). Cette auteure compositrice interprète a choisi la musique comme porte voix de son mal-être alors qu’elle quitte l’école vers l’âge de 16 ans. Ses premiers titres « Igloo » ou « La Laideur » donnent d’ailleurs le ton qui la caractérise si bien. Après deux albums (Limoilou en 2015 - Reprises vol.1 en 2016), la chanteuse sort un nouvel opus toujours si peu optimiste (« Dans le noir » - 5 octobre 2018 – en précommande dès maintenant) mais d’une extrême beauté et douceur qui ne laisseront aucune oreille indifférente. Avec cette artiste, en plus dotée d’un sacré sens de l’humour, on n’aura jamais autant aimé le spleen. Aucun doute, Safia Nolin est la révélation québécoise de cet automne.

Le spleen de Safia Nolin nous enchante

©Raphaël Ouellet

Comment as-tu fait tes premiers pas dans la musique ? La musique a toujours fait partie de ma vie mais de façon quand même lointaine. C’était un truc un peu inaccessible, quand j’ai lâché l’école mon frère m’a trouvé une guitare à ma demande, j’ai appris sur Internet en regardant des tutorials sur YouTube. Était-ce une volonté de ta part t'intégrer une école de la chanson ? Je pense que j’avais la volonté d’y aller, dans l’optique où je croyais que la musique s’apprenait mieux en classe. Finalement, ce n’était pas « full » pour moi. 
Le spleen de Safia Nolin nous enchante
Est-il vrai que tu as commencé par faire des reprises sur Internet pour être amie avec Miley Cyrus et Jonas Brothers ? Est-ce que ça a marché ? Hahahaha ! Je ne voulais pas être amie avec eux mais plus être comme eux. Je rêvais de leur vie, et non malheureusement, ça n’a pas fonctionné. Mais par contre, j’espère un jour pouvoir être amie avec Miley... 
La "légende" raconte que tu as composé ta première chanson Igloo en 30 minutes... Est-ce vrai ? Oui ! Comment ça s'est déroulé ? Ben un peu comme du vomi dans le fond, genre BLAAAAAAAEREEEJEUWJEUEU : une chanson.  Que raconte "Dans le noir" ton nouvel album qui sortira le 5 octobre 2018 ? De qui t'es-tu entourée pour faire cet album ? C’est un album que j’ai réalisé avec Joseph Marchand et Philippe Brault, de grands amis à moi et des mentors. Je pense que c’est un album encore plus triste; il parle des mêmes choses, l’angoisse des relations, mais de façon un petit peu plus mature. Musicalement, c’est similaire mais un peu plus à « gauche », ça me ressemble beaucoup.  Que raconte "Les Chemins", le 1er extrait de l'album ? C’est une chanson sur la mort, qui explique un peu de façon cynique que certain aspect change quand on se souvient qu’on n’est pas immortel. 
Avec qui rêverais-tu de collaborer ? Céline Dion, Sufjan Stevens. Dans une récente interview dans laquelle tu parles d'homophobie, tu expliques souffrir beaucoup plus du regard des autres en France qu'au Québec. Te sens-tu obligée de changer ta façon d'être quand tu viens en France ? Non pas du tout, j’ai juste constaté que ça me prenait plus d’énergie en France d’ignorer le regard des gens. Ca m’a aussi fait réaliser (ndlr : voir son interview dans l’article du Huff Post) la chance que j’ai dans mon pays et l’admiration que j’ai face au courage des Françaises et Français qui osent être eux mêmes.  Quand tu viens en promotion à Paris, où aimes-tu aller ? J’adore le Nanashi, je suis aussi une grande fan de La fée verte et du Bazar bio. Et parfois, je vais à Monoprix. Tu es plus addict à Facebook, Twitter, Snapchat ou Instagram ? Instagram. A l’aide lol. J’en peux plus. 
Safia Nolin en ligne Site officiel Facebook Instagram Twitter

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Camillegreen 957 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine