Magazine Culture

BERCY VILLAGE REVISTE LES CLASSIQUES AVEC OPÉRA COTÉ COUR en septembre

Publié le 09 août 2018 par Dentelle

Bercy Village propose aux visiteurs de redécouvrir les plus grands airs d’opéra, que l’on prend tant de plaisir à fredonner.

Les spectacles de 40 minutes, programmés chaque dimanche du 9 au 30 septembre, présenteront ces bijoux du répertoire sous toutes leurs facettes : de la plus classique à la plus déjantée.

9 septembre : Les plus grands airs et duos d’opéra

Un pur condensé d’opéra dans la simplicité du quotidien !

Un piano à queue et deux chanteurs d’opéra en tenues d’apparat pour un moment suspendu au cœur de la ville : l’occasion d’entendre ou de réentendre les plus grands classiques mêlés à des pépites moins connues du répertoire classique.

16 septembre : Les quatre cents coups

Les grands classiques revus et corrigés par trois instruments à vent et une chanteuse hors du commun

Ce quatuor insolite réunit une clarinette, un saxophone ténor, un tuba et une voix de soprano pour aborder un répertoire très varié allant des grands airs d’opéra à la comédie musicale américaine en passant par des œuvres du répertoire lyrique espagnol ou sud-américain. Un concert enjoué et plein de surprise, porté par quatre musiciens comédiens improvisateurs de talent.

23 septembre : Le Gramophone enchanté

Un spectacle à destination du jeune public rempli d’humour, de magie et surtout d’opéra !

Véritable découverte de l’art lyrique, ce spectacle est un surprenant voyage au cours duquel deux chanteuses emmèneront les petits et les grands au gré des célèbres airs d’opéra, à la recherche de leur pianiste mystérieusement disparue… Un coup de frais dans le monde du classique.

30 septembre : Chœur Phronesis

38 chanteurs réunis pour interpréter les plus grands chœurs d’opéra et de comédie musicale : un tsunami vocal au chœur de Bercy Village !Un ensemble de 38 choristes viendra enchanter la Cour Saint-Emilion avec les chœurs d’opéra les plus connus. Une occasion unique d’entendre raisonner les chants des esclaves de Nabucco, des contrebandiers de Carmen, des fêtards de la Traviata, des voyous de West Side story, pour finir en beauté en entonnant Mamma Mia.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dentelle 951 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines