Magazine Musique

Jazz Cartier « Fleurever » @@@½

Publié le 29 juillet 2018 par Sagittariushh @SagittariusHH
Jazz Cartier « Fleurever » @@@½ - Hip-Hop/Rap

Jazz Cartier « Fleurever » @@@½

Laisser un commentaire

Je vous le dis tout de suite : je n’ai jamais rien écouté de Jazz Cartier avant cet album, pas un seul single ou par hasard un featuring, ou alors c’est que je ne m’en souviens pas du tout. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir vu son nom circuler depuis plus d’un an. C’est seulement après avoir écouté Fleurever, son premier album en major que je me suis renseigné sur son passif. Pourquoi ne s’intéresser à lui que maintenant comme un opportuniste ? Parce que j’aime bien son blase et le nom de ce projet. Voici rapidement ce que j’en pense à chaud.

Rapidement donc. Ma première impression, du déjà-vu. Fleurever de Jazz Cartier ressemble à quelquechose de psycho-trap, en plus soft. Puis j’apprends qu’il est de Toronto, la ville de Drake. Tout s’explique ! OK, ce n’est pas fair de ma part. Puis je crois savoir d’où provient cette impressions qui grandit à l’écoute des pianos distordus de « SECURITY« , « SEX MACHINA« , « XTRA TERRESTRIAL« , le tout avec un usage chronique d’autotune : Jazz Cartier est version canadienne et soft (deux mots qui vont bien ensemble en terme de rap) de Travis Scott, sans les ad-libs intempestifs ni Mike Dean ou des superstars de la prod trap… Mais la copie est plutôt bonne, non?

Comme pas mal de rappeurs new generation, des coquetteries stylistiques s’affichent clairement, dans le tracklisting le cas présent, en lettres capitales et avec des points, comme dans un PowerPoint. Le titre « BEFORE IT’S TOO LATE » sort du lot et c’est réellement appréciable ce changement d’ambiance. C’est histoire de rappeler que Jazz Cartier et Travis Scott qui vient de sortir son très anticipé AstroWorld sont deux mecs pas si pareils malgré des ressemblances esthétiques.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines