Magazine Ebusiness

SEO : comment optimiser sa navigation à facettes

Publié le 17 août 2018 par Guillaumeguersan @GuillaumGuersan
La navigation à facettes est une méthode de recherche et de sélection d'informations basée sur l'utilisation de critères permettant de restreindre le champ des possibilités. L'exemple le plus connu qui nous intéresse est représenté par les filtres de recherches présents sur une liste d'articles, au sein d'un site e-commerce. Voyons en détails les risques de la navigation à facette et les bonnes pratiques.

Sur un site basé sur le système Prestashop par exemple, les produits peuvent être configurés pour afficher des caractéristiques (exemple : la couleur d'une chemise, ou la capacité d'un disque dur). Ces caractéristiques seront affichées à deux endroits : sur la fiche article pour donner des informations aux clients, mais aussi sur les listes de produits pour filtrer ces listes.

Dans le cadre de Prestashop plus particulièrement, il est possible de faire des déclinaisons de produits (exemple : un modèle de chemise décliné en cinq versions, car possédant cinq coloris possibles), via des attributs. Ces attributs peuvent eux aussi servir de point d'appui à un filtre sur une liste (une catégorie, pour rester dans l'univers Prestashop).

Une fois les produits renseignés correctement dans le back-office de votre site internet, il est possible de créer les filtres si utiles pour les clients. Mais ces filtres représentent également une opportunité - et un risque qu'il faut maîtriser - pour le référencement naturel et la longue traîne : il s'agit de la navigation à facettes.

Les risques de la navigation à facettes

Le principe est que, sur chaque filtre, la case à cocher fait également écho à une URL distincte, laquelle peut être créée par un seul filtre, ou par une combinaison de filtres. Ainsi, si l'on prend par exemple une liste contenant deux filtres, ayant eux-mêmes chacun cinq valeurs, le nombre d'URL différentes sera bien supérieur à dix ! Le risque est donc double :

  • Spider Trap : on désigne par ce terme anglophone un piège pour les robots d'indexation des moteurs de recherches. En proposant par exemple des centaines de liens à la moindre liste de produits, on risque de consommer son budget de crawl de manière excessive, au détriment des pages réellement intéressantes d'un point de vue trafic. Une bonne pratique consiste au contraire à accompagner du mieux possible le crawl des moteurs de recherche, sur les pages qui intéressent le référenceur, et pas toutes les pages du site.
  • Contenu dupliqué : conséquence directe de l'accroissement du nombre d'URL indexables sans augmentation du contenu différent et de la customisation de balises méta, le contenu dupliqué interne pose un problème non seulement sur les pages concernées, mais aussi sur l'ensemble du site e-commerce. Une navigation à facettes non maîtrisée peut conduire à l'indexation de nombreuses pages dotées des mêmes produits, ou très proches. Raison pour laquelle il ne faut pas laisser une navigation à facettes sans contrôle.

Les bonnes pratiques

Nous avons vu qu'il était indispensable de réaliser un contrôle très précis de sa navigation à facettes, afin d'en tirer les fruits d'un point de vue SEO. Parmi les bonnes pratiques à suivre, voici les plus importantes :

  • Ne pas ouvrir le crawl par défaut à toutes les URL possibles : surtout au lancement du projet, mieux vaut adopter une position prudente en fermant les accès par défaut, et en ouvrant le crawl manuellement sur certains filtres seulement. De cette manière, on anticipe les créations d'URL et on peut vérifier qu'aucun contenu dupliqué ne sera créé. Par ce procédé, on maîtrise également le nombre d'URL créées par la navigation à facettes. Idéalement, on customisera chaque page nouvelle afin de profiter de l'apport de la longue traîne (exemple : chemise / manches longues / bleue). Plus le site e-commerce est " gros " (plus il comporte un catalogue de grande taille), plus il faut être prudent, car une fois le crawl ouvert aux moteurs de recherche, ceux-ci vont effectivement parcourir toutes les pages possibles rapidement, avec des conséquences parfois fâcheuses.
  • Limiter le contenu dupliqué : certaines techniques simples permettent de réduire les risques de contenu dupliqué. Ainsi, la combinaison A+B et la combinaison B+A ne devraient pas être autorisées, le résultat ayant de fortes chances d'être grandement similaire sur deux URL différentes. Il est également possible de placer une balise robots " noindex " sur les pages qui contiennent trop peu d'articles, afin de limiter les pages sans intérêt et/ou trop similaires à d'autres.
  • Prévoir des redirections : lors d'un projet de navigation à facettes, il est facile et rapide d'ouvrir le crawl aux moteurs, mais il est moins aisé d'en maîtriser les effets sur le long terme. Il est ainsi préférable de prévoir des redirections 302 ou 301 sur les URL qui ne présentent plus aucun produit. Une pratique prudente peut être de mettre en place une redirection temporaire 302 dans un premier temps, et qu'une personne expérimentée en SEO décide manuellement de rediriger les pages définitivement obsolètes en 301.
  • Maillage interne : la navigation à facettes d'un point de vue SEO a pour objectif de profiter de la longue traîne, donc d'augmenter la popularité des pages faisant écho à un ou plusieurs filtres. Ces pages doivent donc non seulement être crawlables par les moteurs de recherche, mais également se trouver à différents endroits du site internet (pas seulement dans la liste de produits). On peut ainsi imaginer, s'agissant de caractéristiques produits, de trouver ces liens internes sur les fiches des articles ayant les valeurs cochées dans le filtre (par exemple : la chemise à manches longues de couleur bleue peut afficher, sur sa page, un lien permettant de voir toutes les chemises de même type.)

Voilà, je pense que nous avons fait le tour ! Et vous, avez-vous profiter de la navigation à facettes pour améliorer le SEO de votre site ecommerce ? N'hésitez pas à partager vos bonnes pratiques dans les commentaires.

SEO : comment optimiser sa navigation à facettes

Passionné de nouvelles technologies et de Webmarketing, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences, découvertes et quelques astuces. J'ai 2 activités : Responsable du Marketing Digital pour un éditeur de solutions informatiques et je suis consultant Freelance en Webmarketing (SEO, SEA, SMM, Inbound Marketing, WordPress).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guillaumeguersan 117 partages Voir son profil
Voir son blog