Magazine Bd

Denis Zott – Maudite !

Par Yvantilleuil

Denis Zott – Maudite !Dès la première page, le message de l’auteur est on ne peut plus clair : Ici, ce n’est pas Paris, c’est Marseille ! Denis Zott entraîne en effet ses lecteurs dans les bas-fonds sordides des banlieues de la cité phocéenne, le temps d’un polar qui déménage !

« Maudite ! » c’est donc tout d’abord un environnement, celui des supporters de l’OM, du grand banditisme et de la corruption à tous les niveaux. Au menu de ce city trip qui ne vous donnera pas forcément envie d’aller visiter la Canebière : du hooliganisme, de la drogue, de la violence, du sexe, de la vengeance, ah… et même un brin d’amour.

« Maudite ! » ce sont également des personnages hauts en couleur, dont Luce, la maudite en question. Il faut bien avouer que malgré ses 16 ans, la gamine a déjà un passé assez lourd et que, vu l’environnement dans lequel elle vit, son avenir ne s’annonce pas forcément plus reluisant. Etre enceinte jusqu’aux oreilles et habiter un petit appart de la Cité des Mimosas, situé juste en face du stade Vélodrome, en compagnie de Tony Berretta, alias « La Légende », n’est pas un point de départ idéal dans la vie. Surtout que sa légende, Tony l’a construite au sein des ultras de l’OM et que là, l’OM vient de louper un pénalty décisif pour le championnat… lors du classico contre l’ennemi juré du PSG. Perso, je ne voudrais pas être à sa place… Bref, vous l’aurez compris, les personnages envoient du lourd et ce n’est pas Neymar sur la pelouse, car les acteurs imaginés par Denis Zott ne tombent pas facilement et on de surcroît la fâcheuse tendance à se relever au plus vite pour venir vous tacler à hauteur des genoux, crampons en avant… Ca va saigner !

« Maudite ! » c’est surtout un rythme à vous couper le souffle. Si vous êtes amateurs de polars anglo-saxons, où l’auteur s’amuse à décrire chaque buisson qu’il croise durant deux pages, mettez votre casque et désactiver votre « mode contemplation », car ici, Denis Zott fonce droit au but et joue pleinement la carte de l’action. Les chapitres courts et percutants incitent en effet à tourner les pages au plus vite. Ajoutez à cela une écriture nerveuse, des mots qui claquent et des scènes où l’auteur frôle le carton rouge, le pénalty et l’exclusion, et vous obtenez un roman coup de poing capable de décoiffer même Fabien Barthez.

Foncez !

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yvantilleuil 3439 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines