Magazine Culture

Les demoiselles du téléphone, sexisme et cadence infernale

Par Marine @Rmlhistoire

Si vous êtes né-e-s après les années 1980, comme moi, vous ne connaissez surement pas les demoiselles du téléphone (à moins que vous ayez Netflix, ce qui est probable). En revanche, si vous avez déjà passé des coups de fils avant 1978, à n’en pas douter, vous en avez eu une à l’autre bout du combiné. Mais quel était le rôle de ces demoiselles ?

 

800px-A_Telephone_Operator

Opératrice téléphonique, qu’est-ce que c’est ?

Avant l’automatisation des téléphones, pour joindre son correspondant, il fallait actionner la manivelle du téléphone pour accéder à une demoiselle et lui donner l’identifiant et le nom de la personne à contacter. L’hôtesse faisait alors le lien avec le correspondant ou avec une autre hôtesse si la personne à joindre n’était pas sur le même central.

La_nouvelle_salle_de_téléphones_[...]Agence_de_btv1b9021257n

En gros, les filles passent leur journée à répondre au téléphone, face à un tableau de cordons qu’on appelle des dicordes et de prises jack pour relier entre eux ceux qui appellent et leurs correspondants. Les demoiselles portent un casque relié au standard et un micro style entonnoir, c’est assez lourd. De plus, elles sont les unes à côté des autres et elles doivent parler fort pour se faire entendre. Très fort. Elles n’ont absolument pas le droit de se retourner. Sauf cas de force majeure. Genre : la mort. Pour aller aux toilettes, il faut lever le doigt et attendre l’autorisation de la surveillante. Son petit surnom est « le caporal matraque », elle peut blâmer les filles en posant un PV en carton rouge sur l’espace de travail. Mais figurez-vous que les jeunes femmes ne sont pas embauchées au hasard, bien au contraire…

Les critères de sélection des demoiselles du téléphone

201004110740

Pour pouvoir travailler dans un central téléphonique, les jeunes filles doivent être célibataires avec une éducation et une morale irréprochables. Lol. Au début de la pratique, les filles perdent leur emploi dès qu’elles se marient. Classe non ? En réalité, beaucoup de femmes cessaient de travailler après s’être mariées. (Seuls quelques hommes ont exercé la profession, ils faisaient les heures de nuit)(car une fille bien doit être au lit le soir venu)
Mais pourquoi ces critères ?

C’est bien simple, les demoiselles du téléphone sont au courant de tout ce qui se passe en ville, au niveau des affaires publiques mais aussi privées, voire très très privées. De plus, avec la première et la seconde guerre mondiale, il faut bien se méfier des espions, des collabos ou même des résistants… Si la fille peut être naïve c’est encore mieux. L’idéal serait qu’elle soit sourde…

On exige d’elles une discrétion absolue.

Les conditions de travail des demoiselles du téléphone

Telephone_Exchange_1892

Les opératrices n’ont vraiment pas un job facile. Les utilisateurs du téléphone au début du XXème siècle sont les personnes les plus fortunées et qui ont des entreprises. En gros, ils ne veulent pas qu’on se mêle de leurs affaires et surtout, ils savent que les demoiselles peuvent couper à tout moment la communication. Aussi, ils sont désagréables et souhaitent en finir au plus vite avec les intervenantes, il faut que tout aille très vite. Les demoiselles du téléphone peuvent faire jusqu’à 400 connexions à l’heure, soit une communication toutes les 10 secondes. Pour favoriser cette cadence, on met en compétition les hôtesses. Ambiance quoi. C’est rude, éprouvant et malgré certains avantages comme un mois de congé payés, des réductions pour le train ou encore une prime de frais pour le logement et les repas, les demoiselles du téléphones sont ravies de quitter leur poste pour se marier ou pour faire tout autre chose….

Me_Milly-Meyer_[i_e_Mily-Meyer_[...]Atelier_Nadar_btv1b531689729

En 1978, le réseau téléphonique a terminé d’être complètement automatisé et les demoiselles des téléphones ont définitivement disparu.

 

tel 1

Pour lire quelques bon mots sur les demoiselles du téléphone, c’est ici, sur Gallica !

Tu as aimé cet article ? Tu veux soutenir Raconte-moi l’Histoire et recevoir les articles en avant première directement dans ta boite mail ? Rendez-vous sur Tipeee !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marine 24393 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines