Magazine Culture

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Par Ivredelivres
Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Si vous aimez la poésie, la Russie, et plus largement la liberté des mots je vous propose d'entrer avec moi dans cette oeuvre.

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Mandelstam par Petr Miturich

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Le poète en 1909

Ses premiers poèmes paraissent en 1910, très vite il fait une rencontre importante : Mandelstam adhère au noyau de poètes qui fondent le mouvement acméisme prenant l'adhésion à " Anna Akhmatova , mariée au poète L'ici et maintenant " Nikolaï Goumiliov, elle " restera jusqu'à la fin une confidente et une interlocutrice privilégiée. "

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Mandelstam et Anna Akhmatova

S'ouvrent des années de création, de ferveur " Mandelstam supprime les frontières, fait surgir des époques et des espaces, multiplie les mondes. "

Mais la Révolution qu'il soutient dans ses débuts va petit à petit le plonger dans les difficultés, l'errance, le nomadisme, la pauvreté et la misère

Lorsque les modérés sont chassés par les Bolcheviques il écrit un poème pour dire sa colère de voir " Sa poésie est novatrice, visionnaire, il se veut citoyen du monde " Un joug de violence et de haine " s'abattre sur le pays. Son seul credo est la poésie "

Il ne perd jamais courage malgré toutes les vicissitudes de l'existence " Exister - Voilà la plus haute ambition de l'artiste. Il ne veut pas d'autre paradis que celui de l'existence "

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Portrait du poète par Lev Aleksandrovitc

Bientôt le régime va le traquer, il faut dire qu'il a des mots qui frappent juste, la Révolution ? Une " victoire avec les mains coupées. "

Ses errances le porteront souvent en Crimée alors que la guerre y sévit encore dans les années 20 malgré cela " La Crimée restera pour lui, toute sa vie, une terre promise. "

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

L'armée Russe en 1917

Il est encore temps d'émigrer mais Mandelstam refusera cette solution " Sa foi en la Russie est d'ordre intime. " il n'envisage pas de la quitter, il le dit magnifiquement

Russie bâtie sur la pierre et le sang,

Fais-moi la grâce, fût-ce par la pesanteur,

De prendre part à ton ultime châtiment.

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Nadejda Mandelstam

L'air résonnera toute la nuit de tes cris !

Ils déchireront tes ailes aux quatre vents !

L'arrivée au pouvoir de On lui fait de mauvais procès, tout est bon pour le marginaliser.Nadejda et lui vivent grâce à quelques Staline va renforcer sa mise à l'écart, il vivote de
emplois bien éphémères, ils sont contraints d'accepter l'aide de leurs amis pour simplement survivre. traductions, parvient très difficilement à faire imprimer ses poèmes.

Ils ont vécu d'aides amicales, de mendicité ou d'emplois éphémères souvent humiliants.

Les poètes même proches du régime le respecte sans le dire trop haut, Essénine, Maïakovski. Pasternak qui l'admire reste prudent mais lui avoue " J'envie votre liberté " il aurait pu ajouter votre courage !

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Pasternak le prudent

En 1934 un poème particulièrement virulent envers Staline va sans doute précipiter les choses, il faut dire que Mandelstam n'a pas fait dans la demi-mesure parlant de Staline comme du " Montagnard du Kremlin " mais aussi de " l'équarisseur des paysans "

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Contre toute attente il va profité de l'exil pour offrir ses plus beaux poèmes. Il dicte sans relâche à Nadejda qui écrit inlassablement et apprend par coeur tous les poèmes.

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Mandelstam à Vorojnev

Arrêté à nouveau en 1938, condamné aux travaux forcés, Mandelstam meurt au Goulag. " Ossip Mandelstam n'était qu'une victime de plus parmi les centaines de milliers de morts du goulag stalinien, et son corps fut jeté nu, avec un numéro matricule attaché au pied, dans une fosse "

Les derniers chapitres du livre sont consacrés au combat de Nadejda gardienne et mémoire de son oeuvre qu'elle avait appris par coeur pour la protéger et la faire connaitre. Un chapitre est consacré à la réception de l'oeuvre en France, enfin un chapitre est fait des éloges d'autres poètes, Philippe Jaccottet, Paul Celan ou le Prix Nobel Joseph Brodski, ce que Ralph Dutli appelle joliment le " triomphe de la poésie "

La biographie est complétée par des photos dont certaines très émouvantes.
Tous les titres des chapitres sont emprunté à l'oeuvre du poète, comme le titre lui-même.

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Le Goulag

Russe jusqu'au bout des ongles, Mandelstam était à la fois un Un grand amoureux de la vie, des femmes dont il a chanté la beauté, " européen, un passionné de culture grecque, un admirateur et amoureux de un gardien des mots " Dante au point d'apprendre l'italien. Un chantre lyrique et généreux qui a refusé de plier.

Mon Temps mon fauve - Ralph Dutli

Une biographie que je vais avoir du mal à ranger, doit elle trouver sa place aux côtés d'autres poètes ou plutôt à côté des Récit de la Kolyma de Chalamov, du livre de Julius Margolin, d'un Monde à part d'Herling ou de l'oeuvre de Soljenitsyne ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ivredelivres 1145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines