Magazine Beaux Arts

Exposition Valérie du Chéné | Galerie Barrès Rivet – Toulouse

Publié le 07 septembre 2018 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 12 septembre au 6 octobre 2018 - Vernissage mercredi 12 septembre 2018 à partir de 18h30,

http://www.galeriebarresrivet.com

Tout à l'heure, nous irons chercher les peintres, pour faire sauter les murs qui nous gênent*

"L'universel, c'est le local moins les murs" a pu écrire Miguel Torga.
Qu'ils soient ceux érigés dans la couleur et sa rythmicité par Le Corbusier ou ceux qu'élaborent l'été, à Coustouge où la peintre a son atelier, les jeunes stagiaires de la Maison de L'Ormeau, c'est à ces murs que Valérie du Chéné se mesure, avec eux qu'elle entre en résonance : l'architecture habite toujours ses toiles et ses gouaches. Les murmures de ses premiers travaux surent ainsi dialoguer avec les coupures de journaux brésilien** relatant les incidents de la vie quotidienne, avec les paroles recueillies auprès de Japonais.e.s rencontré.e.s lors d'une résidence au pays du Soleil levant**, avec celles d'êtres momentanément voués à l'enferment d'un hôpital psychiatrique d'Aix**, ou plus récemment des prisons de Béziers** et de Seysses, ou à celui d'une Capucine** échappée des Archives pour avoir été accusée naguère, au XVIII° siècle, de dérèglements des sens sur la voie publique. Aux vicissitudes de la vie, aux fracas des époques, opposer la couleur audacieuse de ses gouaches, leur spatialité régénératrice est le moyen, pour la peintre, de redonner vie et couleurs aux paroles enfermées, aux enfermements de la parole, et du désir. Le moduler peut dès lors prendre l'aspect rieur, voire narquois, d'une sorte de polichinelle cagoulée et ubuesque, il n'est là que pour donner son échelle à l'éclat des géométries colorées dont le volume et le rythme nous emportent : la vie, quoi! En son vivant surgissement recommencé, en une architecture redéployée, comme cible animée, universellement sensuelle et parlante.

août 2018 - Didier Samson

*phrase extraite d'un texte de Le Corbusier (Communication à la Réunion Volta à Rome, 1936 tirée de la revue Le Corbusier et P. Jeanneret - 7eme série)

Valérie du Chéné

Galerie Barrès Rivet, 1 Place Saintes Scarbes 31000 Toulouse. Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte