Magazine Culture

Léo de Gwenaële Barussaud

Publié le 08 septembre 2018 par Musy
Léo de Gwenaële Barussaud

Léo Barussaud Rageot

Le livre :

1869, Eléonore dite "Léo" travaille comme ouvrière à la chocolaterie Menier de Noisiel en Seine et Marne. Un jour, on lui apprend qu'elle va partir pour quelques jours, représenter la manufacture auprès de l'empereur à Paris ! Les parents de Léo lui révèle aussi le secret de sa naissance. Léo va devoir partir résoudre le mystère de ses origines...

Autour du livre :

J'ai été séduite par le graphisme de la couverture du livre réalisée par Raphaël Gauthey.

J'ai beaucoup aimé ce premier tome ( Mon secret est une chance) des aventures de Léo dans le Paris du XIXème siècle.

J'ai été amusée qu'elle soit ouvrière à la chocolaterie Menier de Noisiel (désormais fermée et abritant le siège social de Nestlé France) que j'avais visitée avec ma famille. Le secret de sa naissance pousse Léo à sortir de sa vie rassurante au sein de sa famille à Noisiel pour partir à l'inconnu, dans la capitale parisienne.

Son amitié avec Emilien, le petit crieur de journaux de La Marseillaise, nous rappelle l'époque où l'on vendait les journaux à la criée, à la force de sa voix, aux passants dans la rue.

Le roman, très bien écrit, permet au lecteur de s'immerger dans le Paris de Napoléon III, de l'époque de l'exil de Victor Hugo à Guernesey, de la mort de Victor Noir, journaliste assassiné par un parent de l'empereur, des soulèvements populaires...

J'ai hâte de lire la suite "Mon destin sera la liberté" qui vient d'arriver à la bibli où je travaille.

Une belle découverte de la plume de Guenaële Barussaud, auteure française née en 1976.

Regardez une vidéo qui présente l'auteure !

Un roman à lire à partir de 9 ans.

Citation : "Mais quelque-chose en moi s'est brisé. La place qu'on m'a assignée, celle d'ouvrière des usines Menier, ne m'apparaît plus comme une chance, un privilège. Non pas que je rêve d'un destin plus glorieux. Simplement j'aimerais être libre. Savoir que je peux changer, que rien n'est figé. Que je peux choisir. Que ma vie, si je le veux, ne se passera pas à emballer des plaquettes de chocolat, papier jaune, fac-similé, médailles, odeurs de cacao..."

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Musy 372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine