Magazine Cinéma

[Dossier] Les 10 meilleurs films avec Hugh Grant

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Les 10 meilleurs films avec Hugh Grant

Partager la publication "[Dossier] Les 10 meilleurs films avec Hugh Grant"

En ce qui concerne Hugh Grant, il y a un avant et un après le scandale. Alors que d’autres ont vu leur carrière imploser après avoir fait l’objet de scandales retentissants, Hugh Grant lui, y a semble-t-il gagné. Une nouvelle image notamment. Et c’est particulièrement flagrant quand on regarde les films dans lesquels l’acteur a joué après s’être fait prendre la main dans le sac avec Divine Brown, ce fameux soir de juin 1995. Plutôt habitué aux personnages de gendre idéal, Grant s’est peu à peu changé en gendre pas du tout idéal. En espèce de séducteur parfois un peu ringard, assurément égoïste et solitaire. Le genre de type un peu opaque, qui vit sur ses acquis et ne fait pas spécialement d’efforts pour s’améliorer. Un salopard au fond plutôt sympathique, qu’on aime détester, à l’image de son rôle dans Bridget Jones.
Et c’est donc à l’occasion de l’anniversaire du comédien britannique que nous avons eu envie de dresser le top de ses 10 meilleurs films…

1 – Love Actually (Richard Curtis, 2003)

Il n’a certes pas le rôle principal mais demeure malgré tout l’une des raisons de la grande réussite de ce film incontournable.

via GIPHY

2 – Pour un Garçon (Chris Weitz et Paul Weitz, 2002)

Adaptation d’un roman de Nick Hornby, Pour un Garçon est aussi drôle qu’émouvant. Tendre également, mais jamais mièvre. Une comédie romantique qui n’en est pas vraiment une. Un conte moderne porté par un Hugh Grant parfait de bout en bout. Son meilleur rôle.

3 – Le Journal de Bridget Jones (Sharon Maguire, 2001)

Hugh Grant apporte à Bridget Jones sont caractère rugueux et son charme indéniable. Le parfait contre-poids au discret Colin Firth. Un élément indispensable d’une dynamique redoutable d’efficacité.

via GIPHY

4 – Quatre Mariages et un Enterrement (Mike Newell, 1994)

Un classique ! Un tournant dans la carrière de Hugh Grant, qui participait ainsi activement à la grande histoire de la comédie britannique.

via GIPHY

5 – Coups de foudre à Notting Hill (Roger Mitchell, 1999)

Avec Julia Roberts, Hugh Grant pilote cette comédie romantique enlevée et remarquablement écrite, avec une légèreté et un naturel confondants. Un autre incontournable du genre.

via GIPHY

6 – Les Vestiges du jour (James Ivory, 1993)

James Ivory fut l’un des premiers metteurs en scène d’envergure à faire confiance à Hugh Grant. C’est en effet dès 1987 que le comédien apparaissait dans Maurice, seulement son deuxième film. En 1993, les deux hommes se retrouvaient et offraient au cinéma anglais le genre de classique qui semble en tous points inusable.

7 – Raison et Sentiments (Ang Lee, 1995)

Un autre monument du romantisme porté par Hugh Grant, mais aussi Emma Thompson, Kate Winslet, et Alan Rickman. Derrière la caméra, Ang Lee prouvait déjà son talent et surtout son extraordinaire capacité à passer d’un genre à l’autre sans se défaire d’une acuité impressionnante.

via GIPHY

8 – Mickey les yeux bleus (Kelly Makin, 1999)

Bon, certes, Mickey les yeux bleus n’a rien du classique du film de mafia. Pour autant, il reste drôle et franchement divertissant (notamment grâce à son côté référentiel). Face à James Caan, impérial dans un rôle qui n’est pas rappeler son Sonny du Parrain, Hugh Grant est génial.

9 – Escrocs mais pas trop (Woody Allen, 2000)

Pas le plus grand des Allen mais pas le plus anecdotique non plus. Une comédie rythmée, pas très originale mais souvent drôle, portée par unes escouade de comédiens inspirés, dont un Hugh Grant particulièrement à son aise.

10 – Bridget Jones : L’Âge de Raison (Beeban Kidron, 2004)

Une suite en demi-teinte qui jouit heureusement toujours de la grande forme de ses acteurs, Renee Zellweger, Colin Firth et bien sûr Hugh Grant, plus irrévérencieux que jamais !

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines