Magazine Culture

Et les vainqueurs des Trophées du Sunside pour 2018 sont...

Publié le 09 septembre 2018 par Assurbanipal

Paris du mardi 4 au jeudi 6 septembre 2018

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, voici les vainqueurs des Trophées du Sunside pour l'an 2018. Ces Trophées récompensent les jeunes pousses du Jazz en France pour les aider à croître encore.

Groupes:

2. Dexter Goldberg & Robin Mansanti

Solistes:

1. Robin Mansanti (trompette)

2. Volodia Lambert (contrebasse)

Composition:

1. Wilfried Touati

Mon instinct d'ancien juré (édition 2012) m'avait poussé à aller écouter le duo Dexter Goldberg & Robin Mansanti.

Je n'ai pas influencé le jury mais je n'étais pas loin du compte: 2e prix de groupe, 1er prix de soliste pour ce duo qui clôturait l'édition 2018 jeudi 6 septembre à partir de 22h30.

En voici la chronique.

Dexter Godberg: piano

Robin Mansanti: trompette, chant, compositions.

L'intro du piano, c'est Lush Life de Billy Strayhorn. Allegro maestoso. La trompette enchaîne, voilée, héritée de Chet Baker (1929-1988). Les notes sont distillées et distribuées avec goût. Solo de piano. Ca joue, nom de Zeus! Maîtrise technique. Ca, les jeunes pianistes l'ont tous. Mais ici, la technique est au service de l'histoire et de l'émotion. C'est bien plus rare. Après l'intro, le duo est parti sur une composition originale, Burgundy's night, un hommage à la Bourgogne, région de France qui m'est chère.

Intro en solo de trompette. Rapide. Staccato. Un morceau vif, joyeux mais toujours avec un léger voile de brume. Les trilles du piano nous remuent les neurones. Ca swingue en plus. Un duo piano & trompette pas loin de celui de Michel Graillier & Eric Le Lann " Trois heures du matin ". Moins tourmenté et plus lumineux.

Une nouvelle composition dont le titre m'échappe. Leurs compositions sonnent comme des standards. Evidentes et émouvantes. " I spend my days ". Robin Mansanti chante, en héritier direct de Chet Baker. Après quelques secondes, tant de pureté et de douceur imposent le silence. A ce niveau, ce n'est plus de l'imitation, c'est de la réincarnation. Robin Mansanti passe à la trompette et, là encore, le souffle de Chet Baker semble passer à travers lui. J'espère pour ce jeune homme qu'il a l'esprit moins torturé et une vie plus équilibrée que celle de son idole. Le pianiste prend seul la main. Personne n'applaudit. Nous restons concentrés pour la note qui suit le silence précédent.

Une autre composition. " I never know what to say ". L'intro du piano nous transperce. Tempo medium. Eux savent ce qu'ils ont à dire.

Une chanson sans titre pour l'instant. Une chanson d'amour en anglais. Tout en douceur. Romantique à souhait. Ce n'est pas un grand piano mais c'est du grand piano.

Le duo redémarre sur un tempo plus rapide. Nom de Zeus, que c'est beau!

Un morceau dédié à l'album " Trois heures du matin " d'Eric Le Lann & Michel Graillier que j'ai évoqué dès le deuxième morceau de ce concert. D'où le titre du morceau " Trois heures du matin " justement. Au cadran de ma montre, il n'est que 23h15 mais, dans mon esprit, par la magie de la musique, il est 3h du matin, au plus profond du cœur de la nuit. Quelques gouttes de pluie rebondissent sur le trottoir (le piano). Les bruits feutrés de la rue endormie (la trompette). Ambiance digne de Francis Scott Fitzgerald (1896-1940).

" One for Russ and Chet ", un hommage à Russ Freeman (piano. 1926-2002) et Chet Baker (trompette). Ecoutez leurs enregistrements pour Pacific Records à Los Angeles dans les années 1950. C'est l'essence du Cool. Un morceau joué avec la sourdine Harmon. Incident technique. Un piston coincé. Tempo allegro ma non troppo. Ca swingue élégamment. Les jeunes Japonais présents dans la salle apprécient eux aussi. La musique est un méta langage.

Pour écouter ces musiciens séparément, vous pourrez retrouver, lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, Dexter Goldberg en trio (cf. extrait audio sous cet article), à Paris, au Sunside vendredi 14 septembre 2018 à 21h30 et Robin Mansanti en quartet avec Dexter Goldberg à Paris, au Baiser Salé, mercredi 18 septembre 2018 à 21h30.

Je ne connais pas les prochaines dates de concert de ce duo (cf. vidéo sous cet article) mais rien ne vous interdit de l'organiser, lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assurbanipal 3096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines