Magazine Culture

Sofia, film de Meryem Benm'Barek (encore)

Publié le 10 septembre 2018 par Onarretetout

IMG_5732

J’ai déjà présenté le film Sofia après l’avoir vu une première fois. Je suis allé, depuis, à Casablanca, et il me semble que le film témoigne bien de la vie dans cette ville, dans ce pays, pour ce que j’en ai vu. Mais je dois ajouter un nouveau point-de-vue après avoir revu le film. 

La première fois, c’est à Sofia (Maha Alemi) que je me suis intéressé : c’est le rôle-titre et j’ai observé la transformation du personnage qui refuse le statut de victime auquel on voudrait la cantonner.

Cette fois, j’ai suivi l’évolution du personnage de la cousine de Sofia, Lena (Sarah Perles). Cette jeune femme, née d’un père français et d’une mère marocaine, la tante de Sofia, va d’abord paraître attentionnée (et elle l’est en effet) mais avouer au bout d’un certain temps qu’elle ne comprend pas ce qui se passe. Ce qu’elle dit alors de sa cousine est un peu méprisant (« après tout ce que j’ai fait pour toi ! ») mais c’est la reproduction du sentiment de supériorité de sa classe sociale. Et elle va perdre de son assurance, surtout après une discussion avec sa mère (Lubna Azabal) dont les aveux vont la bouleverser. 

Le film de Meryem Benm’Barek n’est absolument pas manichéen. Chaque personnage cherche sa place dans une société sans amour, où le mariage n’est jamais qu’une façon d’asseoir sa situation, passage obligé de l’ascension sociale : Omar (Hamza Khafif) qui « devient un homme », mais ne trouve pas le bonheur, Leila, la tante de Sofia dont les souvenirs ravivent les blessures que son statut cherche à masquer ; Zohra (Raouia), la mère de Omar, est la seule que la situation semble arranger, c’est une façon pour elle de forcer le destin.

D’une vision à l’autre, mon émotion a grandi, et le film a gagné en intensité à mes yeux.

Après le prix obtenu au Festival de Cannes, ce film a obtenu le Valois du scénario au Festival du Film Francophone d'Angoulême.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine