Magazine Culture

Act for food : Quand Carrefour se trompe de son

Publié le 11 septembre 2018 par Jeanne Walton
Act for food : Quand Carrefour se trompe de son

Les pesticides, les colorants, la grosse machine agro-alimentaire et la malbouffe qui va avec... Carrefour s'attaque au sujet et la nouvelle campagne qui va avec tâche d'en parler simplement mais avec force. On peut décider de les croire ou de ne pas les croire. On peut au moins saluer l'essai.
En revanche, le point noir de ce film est sans conteste la musique. Alors que le ton est sérieux, concerné, la musique apporte une touche complétement hors sujet qui enlève une bonne part de crédibilité au discours de l'enseigne.

En samplant Marc Ronson feat. Bruno Mars et leur tube planétaire " Uptown Funk ", Carrefour rend le propos presque creux et pas crédible. Le discours sérieux et impliqué de la marque sur son engagement est pollué par un son qui se la joue super festif, facile, grosse machine. Uptown Funk c'est un gros tube globalisé. C'est le gros son. La grosse machine et la globalisation, ce n'est pas vraiment l'imaginaire que Carrefour aurait du mêttre en avant.
Et puis les images ne collent pour une autre raison. Le clip de Uptown Funk a été vu plus de 3 miliard de fois sur YouTube. Ce qui signifie quand même que les images et le son sont très largement associés au clip où Bruno Mars parade avec ses potes dans les rues. Bref, quand on regarde le film de Carrefour, difficile de ne pas voir la bande danser dans les rues et se faire cirer les pompes. Une caricature made in USA pas forcément en ligne avec le propos d'une marque française qui dit vouloir échapper aux clichés de la malbouffe... dont les USA sont le symbole.

Une musique plus simple, plus intimiste et peut-être plus personnelle aurait surement mieux fait le job.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanne Walton 1233 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte