Magazine Culture

Briser la glace, Julien Blanc-Gras

Par Marieaimee19
"On ne revient jamais vraiment de nos voyages initiaux, ceux qui font bifurquer une trajectoire. Ils changent à tout jamais l'homme qui n'aura par la suite qu'une seule terreur profonde, celle de devenir fonctionnaire. Voyager, c'est une quête d'intensité. Refuser de se soumettre à l'ennui. S'autoriser à devenir une nouvelle personne à chaque étape. Les couches du vécu accumulées favorisent l'acquisition permanente de nouvelles compétences."
Briser la glace de Julien Blanc-Gras (journaliste globe trotter né en 1976 à Gap) est un court récit de voyage au Groenland à bord de l'Atka, un navire brise glace dont le nom signifie "gardien des esprits" en langue inuite. L'auteur y croque avec beaucoup d'humour la vie arctique, soixante-dix ans après l'expédition polaire de Paul-Emile Victor (sa cabane, construite en 1948, était un camp de base pour mener ses observations scientifiques sur la calotte glacière). J'ai apprécié la rencontre avec les Vikings disparus (morts à cause de la faim, du froid et de la peste : "Quand on dévaste la nature et qu'on néglige les sagesses autochtones, on court à sa propre perte") auxquels ont succédé les habitants actuels, partagés entre la pêche, la chasse aux phoques et les tracas de la modernité. J'ai été étonnée de l'incroyable classification des icebergs, des hordes de passagers de croisières venus toucher du doigt les effets du changement climatique et de cette étrange hystérie appelée amok (l'écrivain autrichien Stefan Zweig a d'ailleurs consacré une nouvelle du même nom à ces crises de démence aussi violentes que spontanées). Mais ce qui m'a le plus surprise, est cette soudaine envie de partir à mon tour affronter le froid - température que je redoute pourtant au plus haut point ! - pour assister au spectacle sublime d'une aurore boréale ou d'un ballet de baleines.
**********

Exposition à voir jusqu'au 13 janvier 2019 !De pôle en pôle, le monde qui disparaitPhotographies de Sebastien Copeland sur les grilles du Jardin du Luxembourg
Photographe primé dans le monde entier, l'explorateur Sebastian Copeland vit à Los Angeles et siège au conseil de direction de Global Green USA, une organisation affiliée à la Croix verte internationale qui s'occupe notamment de la reconstruction durable de la Nouvelle-Orléans, du "Fonds scolaire mondial" et des "Ecoles vertes". Sa renommée en tant que photographe de stars lui permet de se consacrer à sa passion pour l'environnement. En quelques 80 clichés emblématiques, il partage avec nous les paysages de l'Arctique, de l'Antarctique et du Groenland.

Briser la glace, Julien Blanc-Gras

Baie de Qaanaq dans le nord du Groenland le 19 juin 2010

Deux décennies plus tôt, à la même date, ce site était encore gelé



Briser la glace, Julien Blanc-Gras

Zepher, le chien loup, avertit de la présence d'ours polaires dans l'Arctique Canadien
Quand les baleiniers hollandais ont débarqué au Groenland sur la minuscules Kitsitssarsuit appelée "l'île aux chiens,
ils n'ont vu que des maisons et des chiens. Ils ont donc pensé que l'île leur appartenait.
Les hommes étaient tout simplement partis chasser.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieaimee19 153 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines