Magazine Autres musiques

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Publié le 22 septembre 2018 par Turp

22 septembre 2018
(No 2018-29)

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au QuébecÉtienne Dupuis

Le baryton québécois Étienne Dupuis franchira une autre grande étape dans cette carrière qui l’a amené sur les grandes scènes de la planète lyrique. Il fera ses débuts au Metropolitan Opera de New York  le mardi 25 septembre 2018 en incarnant le personnage de Marcello dans La Bohème de Giacomo Puccini. Il fera partie d’une distribution prestigieuse et chantera avec Nicola Car, qui fera aussi ses débuts au Met dans le rôle de Mimi et qui est, dans la vraie vie, la conjointe d’Étienne Dupuis! Feront aussi partie des distributions Angel Blue/Sussana Philips (Musetta), Vittorio Grigolo (Rodolfo), Davide Luciano/Javier Arrey (Schuanard), Matthew Rose (Colline) et Donald Maxwell (Benoit et Alcidoro).

Et l’oeuvre dans laquelle il fait ses début est celle qui, dans l’histoire de la compagnie newyorkaise, été le plus souvent  jouée et qui, en sera, le 25 septembre 2018 à 1321e représentation. Il aura en outre le privilège de prendre part à la célébrissime production mise en scène de Franco Zeffirelli – et dans les magnifiques décors conçus pour celui-ci. Et si mes calculs sont bons, il s’agira de la 456e représentation de cette production et celle qui compte aussi la plus grande longévité au Met, ayant été présentée pour la première fois en 1981… dans une distribution comprenant Teresa Stratas, Renata Scotto, Josep Carreras, Richard Stilwell et James Morris. Vous pourrez visionner des extraits de cette magnifique production ci-après :

Après la première du 25 septembre, Étienne Dupuis participera aux représentations du 29 septembre ainsi qu’à celles des 3, 6. 10 et 13 octobre 2018. Pour lire le programme de cette production, vous pouvez cliquer ici.

À notre compatriote Étienne Dupuis et au grand artiste lyrique du Québec dont on peut être très fier, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique dit Toï ! Toï ! Toï ! ou, pourquoi pas, s’agissant d’un opéra en langue italienne, « In bocca al lupo » !

Une dernière représentation pour Rigoletto à l’Opéra de Montréal

La production de Rigoletto qui a ouvert la 39e saison de l’Opéra de Montréal connaîtra une quatrième et dernière représentation en ce samedi 22 septembre 2018 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à 19 h 30. Je vous rappelle que le baryton canadien James Westman tient le rôle-titre et que la soprano québécoise  Myriam Leblanc incarne le personnage de Gilda. La distribution est complétée par  Renée Barber (Duc de Mantoue), Vartan Gabrielian (Sparafucile) et Carolyn Sproule (Maddalena). Plusieurs jeunes artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal participent à cette production : Max van Wyck (Marullo), Sebastian Haboczki (Serviteur), Scott Brooks (Monterone), Rose Naggar-Tremblay (Giovanna), Rocco Rupolo (Borsa), Elizabeth Polese (Comtesse Ceprano), Brenden Friesen (Comte Ceprano) et Andrea Núñez (Page). Michael Cavanagh assure mise en scène de la production et sa scénographie est de Robert Dahlstrom.. La direction musicale de l’Orchestre métropolitain est assumée  par le chef italien Carlo Montanaro, le Chœur de l’Opéra de Montréal ayant été préparé par Claude Webster. Je vous rappele aussi que le musicologue Pierre Vachon présente des conférences Pré-opéra de 18 h 30 à 19 h au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier.

Plusieurs critiques de cette production ont été publiées après la première et je vous invite à lire celle que Caroline Rodgers a diffusé le 16 septembre 2018 sur le site Ludwig van Montréal sous le titre « Rigoletto à l’Opéra de Montréal : le triomphe des voix  ».

Les sanglots de l’exil par le Studio de musique ancienne de Montréal

Pour son premier concert de sa saison 2018-2019 et sur le thème « Les Sanglots de l’exil », le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) présente trois magnifiques et bouleversantes Lamentations polyphoniques du XVIe siècle, celles de l’Anglais Thomas Tallis, de l’Espagnol Cristóbal de Morales et du Flamand germanisé Roland de Lassus, chacun adaptant les sortilèges du contrepoint à l’esprit de sa nation.

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Dans sa présentation du concert, le SMAM rappelle qu’ [a]u VIIe siècle avant Jésus-Christ, Jérusalem est conquise par Nabuchodonosor II, roi de Babylone. La destruction du temple de Salomon, la ruine du royaume de Juda et la captivité des Juifs à Babylone ont été dépeintes dans les Lamentations du prophète Jérémie. Ce texte, qui considère cette défaite comme une punition de Dieu, a inspiré plusieurs des plus grands compositeurs de la Renaissance ».

Ce concert aura lieu le dimanche 23 septembre 2018 à 15 h à l’Église Saint-Léon-de-Westmount située au 4311, boulevard de Maisonneuve à Westmount.

La grande fête lyrique de Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions convie les opéraphiles de Québec à La grande fête lyrique. Animé par Georges Nicholson, ce concert-événement réunira une vingtaine d’artistes yriques de la région de Capitale nationale ainsi que les pianistes Claude Soucy, Christiane Farley, Anne-Marie Bernard et Jean-François Mailloux. Pourront être entendus des airs tirés du grand répertoire d’opéra, et notamment des compositeurs de prédilection de Tempêtes et passions que sont Wolfgang Amadeus Mozart, Gioacchino Rossini et Richard Wagner .

Cet évènement se déroulera le lundi 24 septembre 2018 à la magnifique Chapelle du Musée de l’Amérique francophone et débutera à 18 h 30 avec un encan silencieux, Le nombre de sièges étant limité, il est recommandé de réserver votre place, ce que vous pourrez faire sur le site Le point de vente ici ou par téléphone au 581 307-0750.

Le contre-ténor Anthony Roth Costanzo avec Les Violons du Roy

En ouverture de sa toute première saison comme directeur musical de l’ensemble Les Violons du Roy, le chef Jonathan Cohen dirigera le contre-ténor Anthony Roth Costanzo dans un programme d’œuvres de Handel et de Glass. Ce concert aura lieu le mercredi 26 septembre 2018 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm et débutera à 20 h. Une deuxième représentation est prévue à la Maison symphonique de Montréal et se tiendra le samedi 29 septembre 2018 à 19 h 30.

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au QuébecAnthony Constanzo

Ces concerts se dérouleront quelques jours après la sortie d’un disque enregistré par Les Violons Du Roy avec Anthony Roth Constanzo pour la prestigieuse étiquette Decca Gold d’Universal Music.

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Marie-Nicole Lemieux et Michael Schade à l’Orchestre symphonique de Québec

Pour ouvrir la saison de l’Orchestre symphonique de Québec, son chef Fabien Gabel a invité la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux et le ténor canadien Michael Schade pour interpréter Das Lied von der Erde (Le Chant de la terre) de Gustave Mahler. En présentant le concert, le chef Gabel affirme : «  J’ai longtemps hésité à aborder Mahler, soit par pudeur, soit par crainte de ne pas saisir l’architecture de ses monumentales symphonies. Mais parfois, les échanges entre artistes peuvent être déterminants et je serai à jamais reconnaissant envers Marie-Nicole Lemieux de m’avoir vivement incité à diriger Mahler ».

Les étudiants et étudiantes du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval prendront également part à l’évènement. Comme complément de programme, l’OSQ interprétera In Sommerwind (Dans le vent d’été) d’Anton Webern.

Ce concert aura lieu le jeudi 27 septembre 2018 à 19 h 30 à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

Le Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Un nouveau Collectif pour la musique au Québec (MUSI.QC) a lancé un Manifeste pour la pratique et l’éducation musicale au Québec. le 20 septembre 2018 à la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

La rédaction de ce Manifeste est une initiative de musiciens éducateurs et d’universitaires, y compris votre humble serviteur (voir la liste des membres du collectif à la fin du présent texte) qui, constatant les preuves scientifiques des bénéfices avérés de la musique sur la santé et le bien-être de la population, les impacts de son apprentissage et de sa pratique tout au long de la vie ainsi que son pouvoir rassembleur favorisant la cohésion sociale, ont décidé d’interpeller les personnalité politiques et faire leurs positions pour favoriser l’éducation et la pratique musicale au Québec.

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Le Manifeste propose que des mesures spécifiques, concrètes et durables soient prises pour assurer une éducation et une pratique musicale au Québec. Il présente les avantages de la pratique musicale pour la santé et le développement social et cognitif, dès la première année de vie et ce, jusqu’en fin de vie. Le manifeste fait l’état des lieux sur l’éducation et de la pratique musicales au Québec et constate qu’il y a une dégradation dans l’enseignement de la musique au Québec. Le Manifeste met aussi en lumière le fait que peu de structures sont en place pour renforcer la pratique musicale amateur. Il souligne la valeur de la musique dans l’intégration des personnes immigrantes et constate qu’aucune place ne semble aujourd’hui être faite à la musique dans les programmes d’intégration mis en place par le Québec. Le Manifeste contient sept (7) recommandations présentant les mesures que le Collectif considère essentielles d’adopter.

Les membres du Collectif sont d’avis que le temps est venu d’ouvrir un grand débat public sur cette question et sollicitent l’appui des citoyens et citoyennes ainsi que des organisations de la société civile, et en particulier du milieu de la musique, à leur démarche, concrètes et durables pour une éducation et une pratique musicale au Québec. Le Collectif vous invite notamment à signer la pétition accessible ici.  et faire circuler le manifeste et une demande d’appui sur vos réseaux sociaux et auprès de vos collègues et proches. Au moment où j’écris ces lignes, 1336 personnes ont déjà signé le Manifeste.

En vue de l’élection générale du 1er octobre 2018, le Collectif a également écrit aux les chefs des quatre partis politiques du Québec et leur a demandé d’indiquer, au plus tard le jeudi 27 septembre 2018, s’ils sont disposés à mettre œuvre les recommandations formulées dans le manifeste.

Vous pouvez obtenir d’autres informations concernant le Collectif et sur le manifeste à l’adresse www.musi.quebec.

Les membres du Collectif sont :  Jonathan Bolduc est professeur à la Faculté  de musique de l’Université Laval, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en musique en apprentissages et directeur du Laboratoire Mus-Alpha, Michel Duchesneau, professeur à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire en musicologie et directeur de l’Observatoire interdisciplinaire de création  et de recherche en musique (OICRM), Isabelle Héroux, professeure de pédagogie musicale et de guitare ainsi que directrice du département de musique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Frédéric Léotar, chargé de cours au département de musique de l’Université du Québec à Montréal et à l’Université de Montréal ainsi que directeur général du Centre des musiciens du monde (CMM), Isabelle Peretz, professeure au département de psychologie de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurocognition de la musique et de la Chaire Casavant en neuropsychologie de la cognition musicale et fondatrice du Laboratoire international de recherche sur le Cerveau, la Musique et le Son (BRAMS), David Peretz-Larochelle, enseignant en musique au Collège Jean-Eudes et chef principal de l’Harmonie nouveaux horizons de Montréal. (NH) et Daniel Turp, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, président du Centre lyrique d’expression française et directeur de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.
Le retour des artistes du Québec sur la route… Julie Boulianne et Karina Gauvin à Ottawa, Michèle Losier et Marc-André Hamelin à Édimbourg, Étienne Dupuis à New York, Claire de Sévégné aux Pays-Bas et Tomislav Lavoie à Paris

Les artistes lyriques du Québec qui rayonnent sur la planète reprennent la route et sont de retour sur les scènes du monde. La mezzo-soprano Julie Boulianne et la soprano Karina Gauvin chanteront la Neuvième symphonie de Beethoven au Centre national des arts d’Ottawa le 22 septembre 2018. Le BBC Scottish Symphony Orchestra accueillera Michèle Losier et Marc-André Hamelin à Édimbourg lors d’un concert réunissant le cycle Songfest de Bernstein et Rhapsody in Blue de Gershwin le 23 septembre 2018. Étienne Dupuis fera ses débuts au Metropolitan Opera de New York en tant que Marcello dans La Bohème de Puccini dont la première aura lieu le 25 septembre  2018. La soprano Claire de Sévigné pour suivra son séjour aux Pays-Bas pour y tenir le rôle de La Vierge dans une version concertante de Jeanne d’Arc au bûcher de Claudel et Honegger au Concertgebouw d’Amsterdam et au De Doelen de Rotterdam du 27 au 29 septembre 2018. La basse Tomislav Lavoie incarnera Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer à l’Opéra Bastille dont le premier lever de rideau est prévu pour 28 septembre 2018.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  poursuit la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 22 septembre 2018, l’opéraL’incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Poppea), Kate Lindsey, mezzo-soprano (Nerone), Stéphanie d’Oustrac, mezzo-soprano (Ottavia), Carlo Vistoli, contre-ténor (Ottone), Renato Dolcini, baryton (Seneca), Ana Quintans, soprano (Virtù / Drusilla), Marcel Beekman, ténor (Nourrice), Dominique Visse, contre-ténor (Arnalta) et Lea Desandre, mezzo-soprano (Amore/un page). Les Arts Florissants seront sous la direction de William Christie. À l’entracte, l’animatrice sera en coulisse avec le chef William Christie et proposera également un entretien avec la soprano Sonya Yoncheva. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer rencontrera, dans la série La Rentrée des chefs, Bernard Labadie. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 23 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 23 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente, en ce samedi 22 septembre 2018, le fim-opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi réalisé par Jean-Pierre Ponnelle en 1982 avec l’Orchestre philarmonique de Vienne. La distribution comprend Luciano Pavarotti, Ingvar Wixell, Edita Gruberova, Victoria Vergera et Ferrucio Furlanetto. La direction musicale est de Riccardo Chailly et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 27 septembre 2018 à 18 h 30 et aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal.

Et la nouvelle saison de Ciné-spectacle démarre le dimanche 23 septembre, avec des reprises les 27 et 28 septembre, avec la présentation d’une productuon d’Aida de Giuseppe Verdi par le Wiener Staatsoper.

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue de Toronto où la saison du Canadian Opera Company débute le 30 septembre avec une production d’Eugène Onéguine… suivie de la création mondiale le 13 octobre d’Hadrian du compositeur québécois… Rufus Wainwright !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Turp 238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte