Magazine Concerts & Festivals

Live report : Rock en Seine 2018

Publié le 23 septembre 2018 par Captain_h0wdy @twit2mat
Live report : Rock en Seine 2018

Cette année le festival Rock en Seine s'est déroulé du 24 au 26 août, marquant ainsi la fin des vacances d'été comme tous les ans depuis déjà seize ans. La musique s'est emparée du Domaine de St Cloud pendant trois jours et des dizaines d'artistes ont fait vibrer les festivaliers. PNL, Liam Gallagher, IDLES, Die Antwood, Macklemore et plein d'autres se sont succédé sur les six scènes du festival et y ont livrés des performances extraordinaires ! Retour sur ce week-end en émotion.

Vendredi, le festival s'ouvre avec deux groupes aux univers très différents : d'un côté on retrouve le trio punk argentin Attaque 77 prêt à enflammer la Grande Scène et de l'autre on a Terrenoire, deux frères stéphanois au son poétique et enivrant qui font voyager les spectateurs de la Scène de l'industrie. Deux atmosphères que tout oppose mais qui sont aussi captivantes l'une que l'autre ; cette édition ne pouvait qu'être inoubliable après un tel démarrage ! Les artistes ne cessent de défiler, pour notre plus grand plaisir ; Josman et son rap incisif, MNNQNS et West Thebarton à l'énergie 100% rock, la star du hip hip Stefflon Don qui livre un show spectaculaire à son public, Mike Shinoda dont le style est à la frontière entre le rock et le rap... La programmation est éclectique et on aime ça ! Le point culminant de la journée est certainement le concert du duo sud-africain Die Antwood : le public est plus que survolté et les artistes semblent également passer un excellent moment. L'énergie folle qui caractérise le show se calme ensuite pour accueillir PNL, duo de rap qui s'est imposé en maître sur la scène française ces dernières années. Si leur concert était un poil mou, les fans en repartent tout de même ravis, ce qui est l'essentiel après tout.

Live report : Rock en Seine 2018

Je suis un peu moins fan de la programmation du samedi mais on y trouve quand même de très belles pépites. Cigarettes After Sex, groupe venu de Brooklyn, a délivré sa pop aérienne sur la Grande Scène avant une séance de dédicace au stand du Hall of Fans. Le rock psyché de King Gizzard & The Lizard Wizard, les rappeurs de Black Star et la musique alternative d' Insecure Men font sans aucun doute partie des perles de la journée. Arrive ensuite l'événement tant attendu : l'arrivée de Liam Gallagher sur la Grande Scène. Le fait même de se produire sur cette scène a des allures historiques quand on sait que c'est dans les coulisses de Rock en Seine que le groupe Oasis s'est séparé il y a presque dix ans de cela. Liam y fait d'ailleurs allusion avec humour au cours de sa performance en disant que "les coulisses [lui] sont familières", rien que ça ! Quant au concert, il satisfait les fans de la carrière solo du Mancunien autant que les nostalgiques d'Oasis puisqu'il interprète plusieurs titres de son album As You Were mais aussi plusieurs tubes du groupe tels que Cigarettes & Alcohol, Champagne Supernova ainsi que Live Forever qui est le dernier morceau du set. Le concert était magique du début à la fin !

Live report : Rock en Seine 2018

J'ai passé le dernier jour du festival à naviguer entre la Grande Scène et la Scène de la Cascade car le line up y était tout simplement incroyable. J'arrive juste à temps pour le concert du quatuor punk rock The Regrettes, une boule d'énergie à la bonne humeur communicative. Après cela vient le set de l'ovni qu'est Confidence Man, groupe australien à l'identité très marquée. Leur univers est fait de mélodies 80s, de chorégraphies simples mais efficaces ainsi que de multiples changements de tenues. Confidence Man ont un certain charisme et un style qui interpelle et séduit très vite le public, qui semble conquis ! Retour à la simplicité avec Mashrou'Leila qui nous viennent tout droit du Liban. Le groupe enchante par ses morceaux de rock oriental et il touche également par sa présence et sa joie de vivre. Il est l'heure de faire un nouvel arrêt devant la Grande Scène pour le set explosif de Wolf Alice qui est plus que convaincant ; arrivent ensuite IDLES, quatuor punk venu de Bristol pour défendre leur nouvel opus Joy As an of Resistance. Leur musique est brute, rugueuse, leurs paroles sont mordantes et engagées. Ils abordent tous les thèmes : l'amour, la mort, l'immigration, la masculinité toxique, l'estime de soi... Ils analysent aec justesse et sincérité les travers de la société et sont loin de laisser l'auditoire indifférent. Ma journée s'achève ensuite dans une ambiance rock/hip hop avec deux grosses têtes du festival, Macklemore et Post Malone. Chacun a droit à un public en délire, l'ambiance étant définitivement au rendez-vous ! Ces deux concerts sont deux des plus beaux shows vus ce week-end. Le festival se termine sur une très belle performance du duo électro Justice qui transforme la Grande Scène en dancefloor géant. C'est une fin parfaite pour cette édition à couper le souffle.

Live report : Rock en Seine 2018

Cette année encore Rock en Seine prouve qu'il mérite sa place dans la liste des festivals phare de France, voire d'Europe : ces trois jours de musique, de bonne humeur, de fête, d'émotions et de merveilleux souvenirs sont la définition parfaite de ce que devrait être un festival réussi. Espérons que cela continue en 2019 !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Captain_h0wdy 7645 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte