Magazine Beaux Arts

Le petit chat est mort, épisode 2 : la RAT TIPI

Par Abdesselam @abdesselam

Le petit chat est mort, épisode 2 : la RAT TIPILe petit chat est mort, épisode 2 : la RAT TIPI

Le petit chat est mort : les rats ont envahi Paris.

Sacrés lutéciens vous avez le sens de l’humour. Ainsi les rats de métro deviennent nos camarades. Partageons la ville avec les rats, nos rats. Ces mignonnes petites bestioles, qui vivent dans les canalisations, et mangent notre grain. Il y a des gens très intelligents qui pensent que c’est un crime que de les empoisonner. Pourquoi pas une peine de prison pour ceux qui vendent la mort-aux-rats, la mort dans l’âme il est vrai. Et la peine de mort pour le lion qui mange la gazelle. Ben oui c’est une étape qu’il faudrait bien franchir. Si on doit punir l’homme parce qu’il empoisonne des rats, on doit bien punir le vautour qui mange les petites bestioles, et le pélican qui pêche le poisson. C’est là, me semble-t-il, rendre justice équitable pour tous. Sinon ce serait une discrimination. Ou alors une fable de La Fontaine, vous êtes blanchis ou noircis selon votre origine animalière. Bon à la limite je peux comprendre pour les rats, à cause de Mickey. Car j’ai du mal à croire qu’on puisse empoisonner Mickey, qui voudrait d’ailleurs le faire. Aussi le petit chat qui croque le petit rat tout dodu, privera des milliers d’enfants à travers le monde de leur héros préféré. Qui oserait faire cela. Donc, en fin de compte au lieu des loups laissons les rats envahir Paris, et nous ne dirons plus charmante Hermine, mais charmante Minnie. Sacré petit chat tu me fais bien honte, si tu pouvais enfin arrêter de croquer Mickey et si tu pouvais  crever une fois pour toutes sous les crocs d’un chien. Cubitus par exemple.
il est vrai que cela s’appelle la RAT TIPI et désolé pour l’accent c’est la faute à Eric


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Abdesselam 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte