Magazine Culture

Portrait chinois #1 | Collectif Roommates

Publié le 16 octobre 2018 par Le Limonadier @LeLimonadier

Plus rien ne les arrête. Après avoir invité les incontournables labels, et,s'attaque à et HardWorkSoftDrink. On l'aura entendu des centaines de fois, mais cette fois on peut le dire " sans concession ", ce crew nous ramène la " crème de la crème des DJs " en plein Paris. Ce seront donc , Quest, et les résidents des collectifs parisiens les plus vifs qui occuperont les deux scènes de leur basement dans le 13ème arrondissement. Line-up complet .

En attendant, on est allé à la rencontre de ses membres pour voir qui se cache derrière ces soirées (à suivre de près pour les amateurs du genre). Une touche d'autodérision, une pointe d'absurde, un vrai goût pour la fête : c'est le portrait chinois du Roommates crew.

Portrait chinois #1 | Collectif Roommates

Si on était...

Un shetland. C'est le seul animal qui peut se laver les couilles en courant.

Un bonsaï. Petits mais touffus.

Un BBQ Coréen. À volonté.

Éclectique.

Paname. Tu connais.

Kazantip 001. Un closing légendaire.

Un tube historique ?

Ice Ice Baby. On commente pas.

Yay records. RDV à la Kinder.

QUEST. Venez voir par vous-même.

Un style de musique ?

Éclectique, non binaire.

Un moment de la soirée ?

Le closing. C'est la porte ouverte à l'after.

"C'est l'esprit".

Une soirée idéale ?

La Kinder Garden 4.

Un line up parfait ?

"Vous savez, moi, je ne pense pas qu'il y ait de bon ou mauvais line-up. Je pense que la musique c'est des rencontres, des gens qui m'ont tendu la main quand j'étais seul chez moi."

Un after idéal ?

Levallois. Pour des afters Dantonlogie.

Un Président ?

René Cotty, notre Reiss à nous.

Des lunettes de vitesse ?

Portrait chinois #1 | Collectif Roommates

Un cocktail ?

Whisky Coca. Pour les vrais gars.

Facebook / Soundcloud / Event

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines