Magazine Entreprise

Restaurant : le doggy bag bientôt obligatoire en France

Publié le 17 octobre 2018 par Addictgroup

Depuis 2013, les autorités françaises ont élaboré plusieurs lois réglementaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire, dont celle qui oblige les commerçant à accepter, voir proposer les doggy bags. La prise de ces mesures a permis de réduire à moitié les pertes générées par ce phénomène à tous les niveaux de la chaîne alimentaire. Tous en principe sauf dans la restauration où le problème de gaspillage reste encore très présent. Aucune mesure de limitation n’a été effectivement envisagée dans ce domaine jusqu’au moment où la nouvelle réglementation « doggy bag » fait surface. Selon les sources, ce procédé deviendra obligatoire d’ici quelques années.

Eviter le gaspillage alimentaire avec le doggy bag

En France, les restes des personnes consommant dans les restaurants équivalent chaque année à des milliers de tonnes de nourritures jetées aux ordures. Alors qu’un milliard de personnes souffrent aujourd’hui de sous-alimentation et de faim dans le monde, de tels actes ne peuvent être cautionnés. L’Etat n’est pas indifférent à l’ampleur du gâchis et décide de mettre en place un cadre réglementaire strict visant à limiter ce phénomène considéré moralement indigne et comme étant une aberrance économique et environnementale.

Mais pour y remédier en réalité, on a misé sur un dispositif tout simple nommé « doggy bag ». Egalement appelé sac gourmet, ce terme désigne le contenant fourni par le restaurateur et avec lequel le consommateur est censé emporter les restes d’aliments ou de boisson qu’il a consommé sur place pour les consommer plus tard. Le but est d’éviter le gaspillage de nourriture.

À lire : 5 conseils pour développer votre réseau de franchises

Une loi qui oblige les restaurants à fournir des emballages à leurs clients

Le concept du doggy bag ne date pas d’hier. Plusieurs pays européens et asiatiques l’ont adopté pour éviter que les aliments ne soient gaspillés inutilement. L’initiative est enclenchée au niveau de la consommation par la mise à disposition d’emballages alimentaires. Ces emballages peuvent se décliner en plusieurs formats et configurations selon le type de nourriture à y introduire (étui pour frites, carton pour pizza, gobelet ou pot pour les boissons, barquette, boîte,…).

Même si les restaurants proposent ces récipients en France, les français n’adhèrent pas totalement à l’idée d’en réclamer par question de décence, alors qu’en vérité, ne pas le faire est contraire à l’éthique. C’est un geste simple et responsable que d’économiser la nourriture et ne pas la jeter. Alors on s’étonne que certains individus puissent s’obstiner à ne pas faire les choses correctement.

Toujours est-il que devant cette attitude, les commerçants ne considèrent plus cette pratique comme une priorité. Aucune loi n’impose d’ailleurs la fourniture de doggy bag, ce qui entraîne un certain laisser-aller de leur part. Mais ce ne sera plus le cas lorsque le projet de loi voté par le parlement au sujet de ce service entrera en application à compter de 2021. A ce moment, les restaurateurs seront contraints de fournir à leurs clients des emballages adaptés pour y mettre leurs restes d’assiette.

À lire : Créer sa vidéo publicitaire, quels outils ? 

Utiliser une caisse enregistreuse pour limiter les pertes de nourriture

On regrette cependant qu’un service défini à l’origine comme automatique se transforme en une contrainte règlementaire. Il ne faut pas non plus omettre les charges que cela occasionne pour les restaurateurs. Puisqu’ils doivent investir dans la confection de ces doggy bag, ils sont donc appelés à prévoir des coûts supplémentaires.

Toutefois, il existe un moyen d’alléger ces coûts en limitant l’usage des emballages. C’est de gérer efficacement les stocks. Un stock mal géré occasionne des quantités d’aliments excessives. Les cuisiniers introduisent cette marge dans la composition des plats, ce qui a tendance à servir plus qu’il n’en faut.

Avec la caisse enregistreuse AddicTill, gérez mieux vos stocks ! Le logiciel installé sur vos appareils mobiles ou fixe permet de donner un aperçu en temps réel de votre situation en stock. Après avoir intégré tous les produits au préalable dans votre module, le système identifie automatiquement les entrées et sorties dès qu’une opération est réalisée.

Ainsi, si un produit est par exemple retiré de votre stock, vous le saurez depuis votre logiciel. Vous pouvez à ce moment précis enclencher la commande auprès de votre fournisseur pour s’assurer qu’il soit toujours disponible et qu’il n’y ait pas de pénurie. Pareillement, avec le logiciel de caisse enregistreuse d’AddictGroup, vous réduisez le risque de générer du surstock et d’engager des dépenses superflues en ayant totalement le contrôle sur votre stock.

À lire : Les dates clés pour le e-commerce en France


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Addictgroup 638 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines