Magazine Entreprise

Pierrick Beillevaire réinvente la vie universitaire sur le campus du tertre

Publié le 19 octobre 2018 par Franckbaty @Bouygues_C

Quels partis pris urbanistiques ont conduit à la métamorphose structurelle du campus ?

Pierrick Beillevaire (PB) : « En tant qu’architectes et urbanistes, la transformation de la ville nous intéresse. Ce campus monofonctionnel, un peu étanche à la ville, doit progressivement s’y attacher. Nous avons voulu profiter de ce moment de transformation pour passer d’une certaine confusion des lieux à une clarification des fonctions. Aujourd’hui, on entre dans le mail par une succession d’invitations : d’abord le long parvis des étudiants, puis le parvis des bibliothèques sur un deuxième plateau, enfin, l’entrée principale de chaque UFR, accrochée à ce nouveau bâtiment central. Il est aussi apparu essentiel de renouveler l’esthétique de ces parcours, d’apporter des surprises et du dépaysement dans cet univers un peu atone et austère. C’est le rôle du jardin, des allées et terrasses qui changent au fil des saisons.»

Expliquez-nous vos choix architecturaux pour les bâtiments ?

PB : « Nous avons veillé à rendre les bâtiments vivants, en travaillant la polychromie des façades et les entrées de lumière, avec de grandes verticales, qui créent une première inspiration. Nous avons également créé des parcours variants et très inspirants, pour rendre visible la singularité de chaque discipline universitaire. Quand on chemine vers l’UFR d’histoire et d’archéologie, les espaces se mettent en variation : dilatation aux perspectives profondes, compression puis libération. Dans les étages dédiés à la psychologie et à la sociologie, des galeries extérieures surplombent le vide, comme pour passer du plein construit à la liberté totale. Le Grand Hall : Conçu comme un lieu de déambulation central, le Grand Hall vise un étonnement collectif et une perception sensorielle forte grâce à ses grandes entrées lumineuses verticales. Une introduction à la réflexion.»

Comment fait-on pour concilier l’inspiration architecturale et la rigueur constructive ?

PB : « Il faut beaucoup de conviction ! Notamment pour installer dans l’esprit de chaque membre de l’équipe de construction la notion de legs, l’envie de travailler pour les à-venir et de construire une œuvre collective passionnante.»

Pierrick Beillevaire réinvente la vie universitaire sur le campus du tertre Campus Universitaire du tertre à Nantes - Bouygues Batiment Grand Ouest

Campus Universitaire du tertre à Nantes - Bouygues Batiment Grand Ouest

Crédits : Atelier du jour - Franck Tombs

Télécharger l‘image Pierrick Beillevaire réinvente la vie universitaire sur le campus du tertre Campus universitaire du tertre à nantes

Campus universitaire du tertre à nantes

Crédits : Atelier du jour - Franck Tombs

Télécharger l‘image Pierrick Beillevaire réinvente la vie universitaire sur le campus du tertre Campus universitaire du tertre à nantes

Campus universitaire du tertre à nantes

Crédits : Atelier du jour - Franck Tombs

Télécharger l‘image Pierrick Beillevaire réinvente la vie universitaire sur le campus du tertre campus universitaire du tertre à nantes

campus universitaire du tertre à nantes

Crédits : Atelier du jour - Franck Tombs

Télécharger l‘image

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Franckbaty 17028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte