Magazine Culture

C'est Ça La Clé

Publié le 02 novembre 2018 par Hunterjones
C'est Ça La Clé "Tu devrais "tilter" ta palette par en arrière, c'est ça la clé"
Mon rôle a changé dans la petite compagnie de recyclage qui prend de plus en plus d'expansion. Au début nous étions trois chauffeurs. Maintenant, nous sommes 9. C'était il y a un an et demi. Je suis le troisième plus ancien. Mais comme je vous dis, mon rôle vient de changer. Cette semaine. J'avais demandé d'être retiré de la route si possible, la pénibilité du travail devenant trop lourde. Des journées successives de 12, 13, 11, et 10 heures, ça use.
C'est Ça La Clé
Mon voeu a été exaucé. On m'a placé à l'entrepôt, à temps plein. Toujours 4 jours de 10 heures, du lundi au jeudi, mais 100% à l'entrepôt. Et presque toujours au volant d'un monte-charge. Ça a ses bons côtés:
Ne plus travailler dans les intempéries. Contrôler ses heures de fin de travail davantage. Pouvoir prendre une journée ou deux de congé. Évitez tout trafic. Diminuer par 1000, les chances d'attraper une contravention ou de faire un accident ou un accrochage. Se sentir moins responsable de brûler autant de pétrole, tout en recyclant la planète.
C'est Ça La Clé
Mais il y aussi de nombreux désavantages. Je passe de gars qui ne faisait que grignoter all day, à gars forcé de prendre une beaucoup trop longue heure de dîner. Étirant ma journée d'une heure à la fin. Dîner souvent interrompu par un client qui apparaît sur place. Je fais aussi beaucoup moins d'heures supplémentaires, mes paies sont donc plus minces. Et j'ai retrouvé mon statut de "nouveau".
Ce qui, avec deux gars beaucoup trop fiers, devient irritant à la longue.
C'est Ça La Clé G.Pawdépowl devient mon superviseur direct. Un vrai crétin. Le type d'homme qui n'a jamais eu beaucoup beaucoup de pouvoir dans la vie et qui a besoin d'une demie tonne de validation dans ce qu'il fait. Il s'est inventé plusieurs talents que personne ne reconnaît vraiment.
"Si c'est bien rangé, c'est parce que c'est moi qui l'ai fait..." a-t-il menti l'autre tantôt.
Faux c'était moi.
"Pourquoi tu penses qu'il ne t'a rien manqué?". Personne n'a trouvé la réponse.
"Parce que c'est moi qui ai préparé ta commande" s'est-il répondu, fendu d'un sourire satisfait.
C'est Ça La Clé
Il est montagne d'orgueil et le rouge lui monte facilement au visage. Il est aussi maladivement jaloux. Vraiment maladivement jaloux. Il est sensiblement le contraire d'un leader. Il y a quelques mois, je me tapais deux soirs de plus de 12 heures et un de mes supérieurs, sans que je lui demande, me disait de retourner chez moi au troisième jour, quand ma tournée sur la route se terminait vers 15h. Entendant la chose, G.Pawdépowl a eu un geste d'une violence stupéfiante, contre une palette qui traînait pas loin. Un geste dangereux. Et inexpliqué sinon qu'il ne digérait pas du tout ce qu'on m'offrait comme fin de journée.
C'est Ça La Clé Les exemples d'extrême jalousie pleuvent autour de lui. De jalousie vraiment maladive, je vous dis. Aucune idée n'est bonne si ce n'est née dans sa pauvre tête jalouse. C'est un vrai défi travailler avec lui qui veut bien me conseiller EN TOUT TEMPS puisque je commence à temps plein à l'entrepôt. Mais j'ai 46 ans. 8 de plus que lui. Et je travailler pour cette compagnie depuis 1 an et demi. Je n'ai pas besoin de 85% de ses conseils.
Il prend certaines décisions dogmatiquement, sans réelles raisons, simplement pour dire qu'il a mis son pied par terre sur quelque chose d'aussi vain que de prendre 45 minutes au lieu d'une heure pour dîner afin de ne pas finir trop tard inutilement.
C'est Ça La Clé
"Tu prends toujours les piles de bac par les poignées d'en arrière, c'est ça la clef".
Il termine chaque conseil par "c'est ça la clé". Je suis maintenant un homme aux milliers de clés. Qu'est-ce que je suis chanceux!
Il a 38 ans. Il vient d'obtenir son permis de conduire. Avant il y a deux mois, il voyageait en autobus. Ça le complexait atrocement. Il quittait pour prendre son bus et nous on partait en voiture. Moi, dans un char de 2019. Qu'est-ce qu'il devait me jalouser! Maintenant, il prend un malin plaisir à tout m'expliquer. Bientôt, il surgira de sous le bol de toilette pour me dire comment me torcher.
C'est Ça La Clé
On a dû aller chercher un camion qui était en réparation. Il a tenu à conduire. J'ai été assez con pour acquiescer. CHRRRRRRRRRRRRRRRRRISSST! Il a eu deux violents épisodes de rage au volant. Pour un gars qui textait, et contre une fille qui n'avait pas mis son clignotant. J'ai dû le calmer. Il fonçait sur celui qui avait texté, après s'être arrêté à sa hauteur, l'avoir singé au volant en train de texter, et l'avoir ensuite coupé avec fureur. Un vrai crétin fini. Un mauvais film d'horreur dont j'étais l'otage. Plus jamais en voiture avec ce pignouf.
C'est Ça La Clé
"Stationne jamais de dos, c'est ça la clé"
WHAT DA FUCK?
On a fait lettrer deux camions. Il a tenu à aller sniffer le travail des deux gars qui travaillaient nos camions. Un expert badaud. Je suis le pire des badauds. J'étais près de lui et j'ai tenu à sortir. Dans la pluie. Comme si j'avais eu le mal de mer. J'avais en fait le mal du trop fier. Il tenait à montrer qu'il était un bonze de l'entreprise. Ce qu'il n'est pas du tout.
C'est Ça La Clé Dans chaque meeting, il rajoute des phrases inutiles à celles prononcées par ceux qui tiennent les réunions. C'est presque Dwight dans The Office. Au party d'été du grand grand boss, propriétaire de l'entreprise, il a passé la soirée à me demander: "Je te l'avais dit que c'était hot le party au boss hein?".
AU MOINS 5 FOIS! Ne savourant jamais le party pleinement lui-même car trop...loser.
Il a une épouvantable personnalité qui le font rigoler de fierté à chaque fin de ses affirmations qui sont TOUTES ponctuées d'orgueil.
Je ne durerai pas une éternité dans cet entrepôt avec ce guignol qui nous fait tout le temps croire qu'il et "beaucoup trop occupé".
"Moi, j'ai pas le temps" est la deuxième phrase la plus répétée par cet olibrius après "C'est ça la clé".
C'est Ça La CléEt quand on lui dit "occupé à quoi?" il ne sait pas quoi répondre. Où il improvise péniblement.
Risible comme ça , ça ne s'invente pas.
Plus j'y pense, plus il me fait franchement penser à Dwight Schrute.
Les tricheurs et la jalousie ne triomphent jamais.
C'est ça la vraie clé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines