Magazine Culture

Jean de Aguiar " Acoustica "

Publié le 01 novembre 2018 par Assurbanipal

Sole Mio Records. 2018

Jean de Aguiar: guitare acoustique, compositions sauf " Fables of Faubus " (4) de Charles Mingus.

Marc Buronfosse: contrebasse

Arnaud Biscay: batterie

Gérard Hababou: percussions

En concert à Paris, à l'Espace Ararat, dimanche 18 novembre 2018 à 18h30.

Lectrices rêveuses, lecteurs voyageurs, retrouvez vous sur la musique de Jean de Aguiar. Je vous ai déjà décrit l'effet prodigieux de cette musique sur le public du Sunset à Paris un soir de septembre.

Il est maintenant temps d'en profiter en toute liberté en écoutant soit en ligne avec " Inner Sanctum " (1er morceau de l'album) soit avec le CD " " édité à 100 exemplaires. Bien plus rare, bien moins polluant et bien moins cher qu'une édition limitée des automobiles Ferrari, cet album vous fera voyager plus vite et plus loin dans l'espace et dans le temps.

Jean de Aguiar est un Français avec des racines portugaises comme son nom l'indique, a une solide formation classique (l' école Cortot) et a composé de nombreuses musiques de films et de réclames. Bref, il aime l'image et le voyage et ses compositions en portent la marque.

Porté par une rythmique plus souple et plus ferme qu'un matelas dans une suite de palace, il nous emmène en voyage.

Evocation du chant sacré avec " Inner sanctum " (1), de Nelson Mandela " Madiba " (2. cf extrait audio sous cet article), d'une terre mystérieuse " Terra Umbra " (3. cf vidéo sous cet article), de l'Amérique de Charles Mingus " Fables of Faubus "(4), du Grand Nord " Amundsen " (5) et " The Northern Light " (8) , du soleil " Shining sunbeams " (7) et du vent " Vientos Alisios " (6). " Mica " (9) est-elle une pierre ou une femme? Ca brille comme la pierre mais c'est tendre comme une déclaration d'amour.

Les deux premiers morceaux sont majestueux en toute simplicité, comme leurs sujets. Le 3e est mon préféré. " Terra Umbra " me trotte dans la tête. J'ignore de quel paysage il s'agit. Peu importe. Il me viendra désormais en tête quand je verrai un beau paysage ombragé (les collines de Toscane ou de Bourgogne par exemple). Les " Fables of Faubus " n'ont pas la passion de la version originale mais ce n'est pas la même histoire. " Shining sunbeams " éclaire comme une aurore aux doigts de rose. " Ventos alisios " respire le grand air, celui de l'Atlantique, à l'Ouest de la péninsule ibérique.

Bref, vous l'aurez compris, lectrices rêveuses, lecteurs voyageurs, cette musique est faite pour vous. Profitez en pleinement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assurbanipal 3096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines