Magazine Cinéma

[Critique] THE NIGHT COMES FOR US

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] THE NIGHT COMES FOR US

Partager la publication "[Critique] THE NIGHT COMES FOR US"

Titre original : The Night Comes For Us

Note:

★
★
½
☆
☆

Origine : Indonésie
Réalisateur : Timo Tjahjanto
Distribution : Iko Uwais, Joe Taslim, Julie Estelle, Sunny Pang, Yayan Ruhian, Hannah Al Rashid, Arifin Putra…
Genre : Action
Date de sortie : 19 octobre 2018 (Netflix)

Le Pitch :
Un éminent membre des triades décide d’épargner la vie d’une fillette qu’il était censé tuer et se met à dos ses anciens patrons. De retour dans sa ville, il obtient de l’aide de ses amis, qui ne seront pas de trop pour lutter contre les nombreux tueurs qui s’apprêtent à passer à l’attaque…

La Critique de The Night Comes For Us :

L’équipe de The Raid est de retour au turbin avec un film non pas réalisé par Gareth Evans (qui est à la production et au scénario) mais Timo Tjahjanto, dont nous avons pu apprécier le travail (ou non) avec l’anthologie V/H/S/2 ou encore The ABC’s of Death. Car oui, le bougre aime quand ça saigne. Et forcément, son The Night Comes For Us saigne un maximum…

[Critique] THE NIGHT COMES FOR US

Tiens voilà du bourrin

The Night Comes For Us, à l’instar des deux The Raid, est construit comme une sorte de jeu-vidéo. Le décors est posé, les personnages présentés et l’action prend le dessus, au fil de plusieurs « niveaux » durant lesquels les héros sont confrontés à des méchants, jusqu’au chapitre final. Une structure moins évidente que pour The Raid, mais néanmoins suffisamment visible pour que The Night Comes For Us ne parvienne pas vraiment à s’en démarquer. Ce qui n’est pas gênant quand on aime ce genre de truc car le principal ici, c’est que l’action se montre percutante. Et vous pouvez croire que c’est le cas. Mais malheureusement, c’est bien tout ce que le film a à proposer.

Du sang et des tripes

L’histoire, on s’en fout rapidement. Comme le réalisateur visiblement, qui n’est intéressé que par l’action. Le problème, c’est que le film dure 2 heures et que 2 heures de baston sans fond, c’est mine de rien un peu lassant. Surtout qu’ici, l’action, elle se répète. Au début, on est vivement impressionné parce que ça saigne, c’est violent et la mise en scène est non seulement lisible, percutante et inventive, mais rapidement, passé la première heure, la dynamique tourne un peu en rond. C’est toujours pareil, ça saigne toujours plus, les mecs se vident littéralement sur le parquet, les coups portent, mais rien de plus. The Night Comes For Us n’a rien d’autre à proposer. Ni de second degré, ni de punchlines marrantes, ni de retournements de situation solides, ni quoi que ce soit qui pourrait donner du sel à cette enfilade de bastons à la longue plus épuisante qu’autre chose.

Coups pour coups

Finalement, The Night Comes For Us, en jouant l’outrance à fond les ballons sans se soucier d’autre chose, s’adresse à un public qui saura apprécier. Il s’agit d’un film très clivant en cela qu’il n’essaye même pas d’emballer son action. On se fout du scénario, les acteurs sont surtout là pour donner ou recevoir les coups et le réalisateur s’épanouit quand ça bouge avec une petite tendance à en faire des caisses quand même. À l’instar d’un film d’horreur qui encharnerait pendant 2 heures les scènes gore, The Night Comes For Us ne se donne pas vraiment de mal. Alors oui, c’est sympa 2 minutes, mais à la longue, on finit par regarder la montre et ça, ce n’est jamais bon signe…

En Bref…
Si vous aimez les bastons ultra brutales, le sang et les tripes, The Night Comes For Us va vous régaler. Mais vu qu’il n’a strictement que ça à proposer, il pourra aussi méchamment vous lasser…

@ Gilles Rolland

The-night-comes-from-us-cast
   Crédits photos : Netflix


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines