Magazine Culture

Mon avis sur L'art de se prendre les murs de Guilhem Méric

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Mon avis sur L'art de se prendre les murs de Guilhem MéricÀ peine né, Charlie Gabian est déjà une farce ambulante. Personne, dans sa grande famille sétoise, ne se résout d'ailleurs à y croire. Un garçon, aujourd'hui, le 1er avril? Allons donc! Eh bien si. Les yeux écarquillés, il découvre le monde, ses formes et ses couleurs, tous ces gens qui se pressent autour de lui pour le tatouer de bisous baveux. Lorsqu'on naît huitième merveille du monde, il n'est pas aisé de grandir. Alors, tout en croisant quelques fées clochettes et capitaines Crochet, notre Peter réincarné va se battre pour trouver son Pays Imaginaire.
Date de sortie : 17 octobre 2018Editeur : Pygmalion
Prix: 14.90 eurosPages : 275 pages
Note :Mon avis sur L'art de se prendre les murs de Guilhem Méric  
Avant de vous donner mon avis complet sur ce nouveau tome de la saga Il est un fois, je tiens à remercier Audrey et Fanny des Editions Pygmalion pour m'avoir permis de lire ce roman en SP
Mon avis : Je vous ai déjà parlé de la collection Il est une fois , lancée par Pygmalion en mai dernier et ce roman va se focaliser sur une réécriture de Peter Pan, un conte que la plupart d'entre nous a découvert en premier lieu avec la version de Disney. Je vous avoue qu'en lisant la vraie histoire publiée en premier, je n'avais pas conscience de cette version des faits. J'ai eu un peu de mal à me glisser dans cette réécriture car il y a vraiment très peu de dialogues étant donné que notre Peter Pan est un héros très solitaire mais j'ai tout de même passé un assez bon moment de lecture. 
Nous allons donc suivre la vie de Charlie Gabian , qui est le premier né garçon de toute sa famille et dont la naissance sera donc vécue comme celle du messie. Sa vie sera clairement tournée vers le domaine artistique au sens large du terme et il va devoir essuyer de nombreux revers dans différents domaines. Il va clairement vivre dans son monde imaginaire et devra déjouer les nombreux pièges qui lui seront tendus. Malheureusement sa naïveté pourrait bien le perdre. Il a cette envie profonde de rester enfant à vie car à cette époque là , il était en quelque sorte protégé des moqueries qui débuteront à l'école, des méchancetés crachées sur son talent et des arnaques en tout genre. Il est vrai que Charlie est un doux rêveur, qui croit en la justesse de ses oeuvres mais qui se heurtera à de nombreux refus. 
Il va devoir donc apprendre à se relever sans cesse et de faire évoluer ses talents cachés. Enfant, c'est dans le dessin et l'art graphique qu'il parviendra à exprimer son imaginaire débordant. Ce n'est pas sur les bancs de l'école qu'il va s'épanouir et dans ce monde où tout est possible , il n'est plus jamais seul. Mais ses super héros de papiers ne feront malheureusement pas de miracle. Plus tard, vers l'adolescence, il découvrira l'art visuel avec une caméra qu'on lui offrira. Il s'agira donc de l'évolution logique de son coup de crayon qui passera alors à celui du regard . Sa créativité n'est pas à remettre en cause mais elle creusera encore plus le caractère solitaire de l'adolescence. C'est vers cette époque qu'il rencontre Sébastien , un ami qui sera certes un peu loin de lui mais qui saura comprendre son grain de génie ou de folie. Après avoir été cinéaste amateur, il se tournera à sa majorité vers la chanson où il tentera de suivre les traces de son idole. L'échec professionnel et sentimental pourraient aussi être de la partie et une fois de plus son talent sera ignoré. 
La plume sera peut être une voie d'expression plus facile à concrétiser mais sa malchance semble s'accrocher à lui et même la combinaison de l'art sous toutes les formes ne pourra le propulser sur le devant de la scène avec Deux moniales. A force de boire la tasse et de garder la tête sous l'eau , on se demande alors quel crochet supplémentaire va venir égratigner sa vie déjà bien chaotique quand il abordera la quarantaine. Chaque étape de sa vie , le menant de l'enfant à l'adulte, est un poids supplémentaire sur ses frêles épaules. On espère donc qu'une bonne fée puisse entrer dans sa vie et lui redonner la vivacité qui lui fait tant défaut à présent. La vie de Charlie est une belle métaphore des expériences acquises mais surtout du refus de devenir autre chose qu'un enfant perdu sur son île d'illusion et de déboires. Parviendra t-il enfin à voler de ses propres ailes ? 
Bref, malgré quelques lenteurs dans le récit dues en partie à une absence quasi permanente de dialogue, j'ai fini par me prendre au jeu et avoir envie de découvrir le fin mot de l'histoire. Charlie en aura t-il un jour fini avec son syndrome de Peter Pan? Trouvera t-il sa Wendy? Saura t-il affronter tous les crocodiles malfaisants et les divers capitaines crochet qui vont jalonner son existence? 
Pour commander ce roman, cliquez ci dessous

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 39946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines