Magazine Culture

Sur le chaos actuel

Publié le 02 novembre 2018 par Anargala
Sur le chaos actuelEn France, l'affaire Onfray l'a confirmé, s'il fallait. Dans le monde anglophone, on voit une affaire similaire autour de Jordan Peterson.Deux progressistes vilipendés par les grands média et traités de Nazis - l'insulte favorite du bien-pensant.Comment expliquer cette situation ? Que dit-elle sur la crise actuelle ?Voici cette situation : les forces prémodernes (islamistes, intégristes, écoloradicaux, newageux etc.) et les tribus postmodernes (chapelles foucaldiennes, gauche bobo, idéologies du management et sectes ultralibérales, etc.) se sont de fait alliées pour combattre leur ennemi commun : le modernisme, c'est-à-dire l'humanisme, ou l'idée que l'Homme peut déterminer sa propre évolution, sans Dieu (ce qui énerve les prémodernes) mais en aspirant à s'approcher du Vrai (ce qui exaspère les postmodernes).Les prémodernes et les postmodernes s'opposent sur de nombreux points : les premiers idéalisent la nature ou l'ordre divin et préfèrent l'hétérosexualité ; les seconds vouent un culte aux transgenres et autres incarnations de la "déconstruction" de tous les modèles (c'est-à-dire, en fait, de leur destruction).Mais ils se rejoignent dans leur haine de la raison. Ecoutez des Salafistes, des Dérridéens, des néa-Tantristes, des New Ages ou des Alterno-nostalgiques : vous entendrez  rapidement qu'ils détestent tous l'intellect, ennemi ultime et source, selon ces charmants, de tous les maux.Le crime d'Onfray et de Peterson ?Défendre des valeurs perçus comme "masculines" : la raison, le progrès, la philosophie, la science, l'objectivité...Je notre, par ailleurs, que l'opposition qu'ils rencontrent est, en partie, due à leur succès sur l'Internet : ils représentent le nouveau médium. Les anciens média ne peuvent guère apprécier. Alors ils attaquent.Or, cela intéresse la vie intérieure.Pourquoi ?Parce que, sans exercer ma raison, il m'est impossible de vivre cette vie essentielle. De l'avoir oublié, nombreux sont ceux qui dépérissent et plus nombreux encore ceux qui périront.Mais ainsi vont les troupeaux.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anargala 10656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine