Magazine Cinéma

[Dossier] Top 10 des meilleurs rôles de Matthew McConaughey

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Top 10 des meilleurs rôles de Matthew McConaughey

Partager la publication "[Dossier] Top 10 des meilleurs rôles de Matthew McConaughey"

La carrière de Matthew McConaughey est un poil atypique. Oui, car si l’acteur s’est rapidement fait remarquer en jouant la belle gueule dans le Génération Rebelle, de Richard Linklater, il a aussi très rapidement fauté en se fourvoyant aux côtés de Renee Zellweger dans l’atroce Massacre à la Tronçonneuse : La Nouvelle Génération (un titre plein de promesses pour un film ultra raté), avant d’exploser à la face du monde dans Lone Star. Et puis McConaughey a enquillé avec Le Droit de Tuer ?, Contact et Amistad avant de tourner sous la direction de Bill Paxton dans le très bon L’Emprise. Il s’est aussi battu avec des dragons dans Le Règne du Feu. Puis assez étrangement (mais pas tant que ça non plus), McConaughey est devenu le beau gosse d’Hollywood. Celui qui se devait d’apparaître dans les comédies romantiques les plus dispensables. On l’a donc vu dans Playboy à saisir ou encore Hanté par ses ex. Et ce n’est pas son excellent rôle dans Tonnerre sous les Tropiques qui suffit à l’époque à redorer son blason. Pour cela, il fallut La Défense Lincoln puis Magic Mike. Killer Joe confirma la tendance. McConaughey est passé à l’attaque et a opéré un redoutable come-back au début des années 2010. On l’a vu dans Le Loup de Wall Street, Dallas Buyers Club, Mud ou encore Interstellar. À l’aise dans tous les registres, McConaughey a aussi impressionné son monde dans la première saison de True Detective. Mais au final, alors qu’il semble à nouveau éprouver un peu de mal à trouver de bons rôles dans de bons films (comme le prouve La Tour Sombre) , quel sont, à ce jour, les meilleurs rôles de Matthew McConaughey ? Ceux qui ont vraiment compté ?

1 – True Detective (Cary Joji Fukunaga, 2014)

Le visage émacié, la clope au bec en permanence, le regard légèrement dans le vide, en décalage permanent, torturé et pourtant en apparence un peu trop calme… Un personnage en or pour un rôle incroyable. La performance d’une vie.

via GIPHY

2 – Interstellar (Christopher Nolan, 2014)

Dans la peau d’un père de famille qui se sacrifie pour sauver les siens, et par la même occasion l’humanité toute entière, McConaughey a largement participé à la grandeur de cette œuvre complexe et pourtant très efficace.

via GIPHY

3 – Mud (Jeff Nichols, 2013)

Un homme qui vit à l’écart de la société. Un rôle nuancé. Un charisme de dingue. Tout le talent de McConaughey à l’œuvre.

via GIPHY

4 – Dallas Buyers Club (Jean-Marc Vallée, 2013)

Une véritable performance dite « à Oscars ». Une perte de poids effrayante et un investissement sans borne. Jamais vraiment dans l’excès, jamais vraiment dans les clous, McConaughey, grâce à ce rôle, est clairement passé dans catégorie des poids lourds.

via GIPHY

5 – Killer Joe (William Friedkin, 2012)

Peut-être le personnage le plus flippant et le plus dérangeant du cinéma des années 2010. On se souvient tous de la scène du poulet frit, qui à elle seule, illustre parfaitement le malaise que McConaughey est parvenu à installer avec ce film.

via GIPHY

6 – Magic Mike (Steven Soderbergh, 2012)

Avec ce film, Soderbergh nous a clairement pris à revers. McConaughey aussi. Hilarant, le bougre parvient à non seulement se montrer sexy en diable, mais aussi incroyablement intense, on stage ou back stage.

via GIPHY

7 – Lone Star (John Sayles, 1996)

Un western moderne superbement écrit et mis en scène, dans lequel McConaughey dévoile toute l’étendue de son talent.

8 – Emprise (Bill Paxton, 2001)

Ici aussi McConaughey prend des risques, qui s’avèrent payants. Un vrai rôle super intense et parfaitement nuancé. Du grand art.

9 – The Free State of Jones (Gary Ross, 2016)

Le film est clairement bancal. Ambitieux, mais trop long et pas particulièrement bien écrit. McConaughey par contre, est parfait de bout en bout. C’est d’ailleurs lui qui tient la baraque.

10 – Gold (Stephen Gaghan, 2017)

Gold n’est pas non plus un grand film. Très classique, pour ne pas dire basique, il réserve néanmoins quelques bons moments, tandis que McConaughey fait toujours le maximum pour assurer. Et il y parvient ! Sans forcer, avec la classe qui le caractérise et ce naturel à la limite de l’insolence.

Mention à Tonnerre sous les Tropiques donc et bien sûr au Loup de Wall Street. Mais pour ce top, nous avons préféré les films dans lesquels l’acteur tient le rôle central.

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines