Magazine Culture

(Note de lecture), Éric Chauvier, Le Revenant, par Christophe Esnault

Par Florence Trocmé

Vengeons-nous sur les pauvres de tous nos soucis

Chauvier  le revenant
Rien n’est plus efficace que la ville en état d’urgence pour dresser la volaille humaine. Lorsque la menace est circonscrite, la foule n’est pas à proprement parler affolée, encore moins, comme on pourrait le croire, horrifiée. Elle s’emploie simplement à exécuter les consignes dont un enfant de cinq ans ou un orang-outan pourrait éprouver l’absurdité.

Sous la forme d’un zombie, Charles Baudelaire, pas même conscient d’avoir été autrefois poète, réapparaît dans le Paris de 2018. Les gens (foule et horde) se comportent avec lui comme avec tous les crevards de sa race : avec mépris et répulsion. Où trouver la beauté quand on est un mort-vivant, quand on grouille de vers et d’infections diverses insoignables et d’une grosse touche de léthargie ? Charles se terre davantage qu’il ne déambule, disons qu’il erre en station fixe, planqué sous un carton humide. On lui met bientôt le M de M le maudit sur le dos en interrogeant ses mœurs fatalement immondes, on le lynche, on l’émascule avec un très bon couteau. Point de précision important : Charles est devenu insensible à la douleur, alors vraiment cette « fiction » aurait tort de ne pas nous proposer davantage d’autres belles attentions et science du raffinement à l’égard d’un poète si sensible à la Beauté. À la page 58, j’ai senti frémir la possibilité d’une fin à la Dogville, une riposte-jubilation et autre féérie. J’en ai été privé sans déplaisir. Sur le terrain scénaristique - puisque l’on imagine bien une adaptation cinématographique - c’est exceptionnel. Crédibilité maximale, images inédites mais tellement contemporaines. Pourrait-il s’agir d’une fiction ? All is true. Le monde où nous emmène Éric Chauvier n’est absolument pas respirable : c’est le nôtre. 

Christophe Esnault
     
Éric Chauvier, Le Revenant, Allia, 2018, 80p., 7,50€.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines