Magazine Culture

J'ai lu : sous la glace

Par Venezia
J'AI LU : SOUS LA GLACE
Sous la GlaceLouise PennyEditions Actes SudCollection Babel NoirPolar
Lorsque l'inspecteur Armand Gamache est chargé d'enquêter sur un nouveau meurtre survenu au sein de la petite communauté de Three Pines, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que la victime ne manquera à personne. D'ailleurs, personne ne l'a vue se faire électrocuter en plein milieu d'un lac gelé lors d'une compétition de curling. Pourtant, il y a forcément eu des témoins…

MON AVIS(Sans Spoiler)On retrouve les protagonistes du tome 1, les habitants de Three Pines, l'inspecteur Armand Gamache et son équipe policière. Mais bye bye la flamboyance automnale, nous sommes en décembre, c'est Noël à Three Pines...  Entre courses de Noël, compétition de curling, l'ambiance très cosy près de la cheminée et surtout le froid glacial de l'hiver canadien, l'enquête ne vas pas être simple pour notre inspecteur québécois car il aura l'occasion d'être dérouté plusieurs fois. 

La victime, la dénommée C.C. de Poitiers, était aux antipodes d'être une femme sympathique et bienveillante, certes, mais la recherche de son assassin va être des plus complexes... D'autant plus qu'un autre crime ayant eu lieu à Montréal la veille de Noël, quand quelques habitants de Three Pines étaient sur place, va télescoper cette affaire et troubler la réflexion d'Armand Gamache. 
Notre inspecteur va tourner et retourner les circonstances de la mort de C.C., la manière dont elle a été électrocutée sur sa chaise, sur un lac gelé, pendant un match de curling, et ces réflexions, le lecteur les fait en même temps. J'avais échafaudé quelques hypothèses, parmi lesquelles figurait la bonne réponse, mais je n'ai pas retenu ma suggestion... et pourtant ! Car il y en a des suspects potentiels dans cette affaire ! 

Tout cela pour dire que cette enquête, finement tricotée, est des plus machiavéliques en matière de changements de cap, de détournements de réflexions, des indices sont pourtant semés par-ci par là, mais on ne les voit pas toujours, on se laisse embarquer, on tourne les pages, on veut savoir, ce n'est qu'à la toute fin du roman que l'autrice, après avoir brouillé mille pistes, consent enfin à nous livrer la solution. Sachez qu'à la page 430, on ne sait toujours pas qui à tué C.C. de Poitiers ! 

J'ai adoré ma lecture ! 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines