Magazine Culture

Bohemian Rhapsody, le film

Publié le 06 novembre 2018 par Touteouie @Toute_Ouie

Bohemian Rhapsody, le filmS'il y a bien film qu'on attendait avec une grande grande appréhension, c'est Bohemian Rhapsody, le biopic sur une partie de la carrière de Queen et de Freddie Mercury. Il faut dire que ça fait un moment qu'il est dans les tiroirs et que les changements de casting et autres réalisateurs ne présageaient rien de bon. Avant sa sortie, les critiques étaient déchaînés et on avait de moins en moins envie d'y aller bizarrement. Mais on s'est dit que de la musique de Queen à fond pendant 2h, c'était déjà bien. Donc, on est allé voir ce film dont tout le monde parle en bien comme en mal...

Le pitch d'Allociné

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu'à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu'il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d'un homme qui continue d'inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Bohemian Rhapsody : un film avec ses qualités mais surtout ses défauts

A la sortie du film, on était un peu rassuré, parce que oui, Bohemian Rhapsody a plein de défauts mais il a aussi quelques qualités. En voilà un petit listing pour résumer notre ressenti.

Les + de Bohemian Rhapsody

Les critiques qui détruisent entièrement le film, sont un peu malhonnêtes, parce qu'il y a quelques petites choses à sauver. La preuve.

Bah, oui, c'est du Queen donc forcément c'est bien. Alors certes, maintenant qu'on y pense, il n'y a peut-être pas une seule chanson en entier dans ce film, mais c'est déjà bien... Et c'est aussi une des rares fois, où on a envie de rester jusqu'à la fin du générique - comme la plupart des gens dans la salle - et ce, même s'ils décident de détruire The Show Must Go On (qui n'aurait d'ailleurs pas dû figurer là si on suit la timeline du film mais on chipote...)

Autre point extrêmement agréable de ce film, c'est l'humour qui y est disséminé çà et là. Pour un biopic, c'est rare de rire et il y a là, des moments plutôt drôles, comme le rôle de Mike Myers qui assure que personne ne fera du handbang dans une voiture sur du Bohemian Rhapsody ou les prises de bec entre les différents membres du groupe.

Mine de rien, le film est rythmé. On ne s'est pas ennuyé une seule seconde et on n'avait pas envie que ça s'arrête. Le film fonce à toute allure sans qu'on ait le temps de reprendre notre souffle.

Alors sans parler de Rami Malek, qui fait ce qu'il peut sans jamais arriver à la cheville de Mercury (en même temps, difficile d'y arriver), le choix des autres membres du groupe est plutôt bon, notamment Brian May qui est incarné par Gwilym Lee, sorte de frère jumeau, tout à fait comme on l'imaginait.

Bohemian Rhapsody, le film

Les - de Bohemian Rhapsody

Bon, en écrivant cet article, on s'est rendu qu'il y avait bien plus de défauts, il faut bien l'avouer.

La vie de Queen, on la connaît un peu plus que la moyenne mais pas non plus en profondeur comme certains fans hardcore. Les choix et les libertés qui ont été faits dans le scénario auraient pu être intéressants, s'ils avaient été traités en profondeur. Là, on a droit à plein d'épisodes différents de la carrière de Queen et de son frontman, sans jamais rentrer dans les détails. Du coup, on sort de là en se disant qu'on n'a absolument rien appris et que le tout reste superficiel. On ne sait pas vraiment d'où vient Freddie Mercury, rien sur ses études d'art, le piano, et sa vie sexuelle y est gentiment évoquée. Alors certes, on a toujours vu Mercury comme un personnage excentrique sur scène, mais plutôt discret dans les coulisses. Qu'on ne voit pas plus de ses débauches, pourquoi pas. Mais il aurait été peut-être intéressant de creuser davantage la psychologie du personnage justement. Mais non, on reste en surface totale. Et puis s'arrêter au moment sans doute le plus intéressant (l'annonce de la séropositivité du chanteur à une époque où c'était encore bien plus tabou que maintenant et où ne savait quasiment rien de la maladie, ou l'histoire d'amour naissante avec Jim Hutton) est tout simplement dommage.

Honnêtement Rami Malek, on l'aime bien pour Mr Robot. Il ne ressemble pas beaucoup à Freddie Mercury mais à la limite, s'il joue bien, ça devrait le faire. Malek joue bien mais à aucun moment, il nous a fait oublier qu'il interprétait Freddie Mercury. Il ne l'incarne pas vraiment. Un Joaquin Phoenix dans Walk The Line est beaucoup plus convaincant et Johnny Cash était aussi un personnage compliqué. Là, ce n'est sans doute pas la faute à Malek mais encore une fois au scénario lisse qui du coup ne lui donne pas trop de matière... à part ses prothèses de dents, beaucoup trop proéminentes à notre goût. Toutefois, il y aura bien un moment où il nous fera presque échapper une larmichette : la scène où il apprend à ses collègues qu'il a le sida. Bien la preuve que Malek pouvait faire plus si on lui avait donné de quoi faire...

Avoir un grand vilain dans un biopic, ça arrive, mais qu'il soit aussi cliché, c'est dommage. Paul Prenter a effectivement existé et influencé - pas toujours en bien - les choix de Mercury, mais il y a aussi eu une histoire d'amour entre eux. Histoire qu'on devine mais sans vraiment la nommer. Prenter est juste méchant et manipulateur, et c'est tout. Un poil orienté, non ?

C'est une surprise pour personne : le film s'ouvre et surtout se ferme sur le Live Aid, un moment important pour Queen. Ce moment qui aurait dû nous faire frissonner, nous a fait bien rire. Alors tout au détail près est assez fidèle. Mais sérieusement, les travellings sur la foule rajoutée par ordinateur, rendent le tout complètement fake. Remasteriser les vraies images du Live Aid aurait été une meilleure idée, non ? Ou alors éviter les travellings... Et puis, Bob Geldof qui touche le million escompté pendant le concert, on n'y croit pas du tout, les gars !

En bref

Ce film aurait pu être bien. Queen aurait mérité un film plus fou, plus grand, plus royal. Avec Bohemian Rhapsody, on a un gentil téléfilm avec beaucoup de moyen et peu de matière pour le sauver... Alors que la carrière du groupe anglais et de son leader Freddie Mercury a sûrement de quoi remplir un bon scénario... Tant pis. On aura entendu du Queen pendant 2h à fond dans les oreilles et c'est déjà pas mal.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Touteouie 3810 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines