Magazine Cinéma

[Dossier] Top 10 des meilleurs films de John Carpenter

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Top 10 des meilleurs films de John Carpenter

Partager la publication "[Dossier] Top 10 des meilleurs films de John Carpenter"

À nouveau sur scène pour interpréter les plus grands thèmes de sa filmographie et de retour au cinéma, avec la suite d’Halloween, qu’il a approuvée et pour lequel il a signé la bande-originale (remise au goût du jour), John Carpenter a le vent en poupe. Au point de revenir à la réalisation, plus de 7 ans après TheWard, son dernier film ? On l’espère mais pour l’instant, rien n’est moins sur.
Quoi qu’il en soit, nous avons eu envie de nous replonger dans l’œuvre du maître de l’horreur pour établir notre classement de ses 10 plus grands films…

1. Halloween, la nuit des masques (1978)

Il a fallu 3 films à John Carpenter pour atteindre la perfection. Avec Halloween, le réalisateur offre au slasher non seulement son premier chef-d’œuvre mais aussi sa forme définitive. Une mise en scène précise, sans esbroufe mais à n’en pas douter impressionnante, une bande-son légendaire, une peur insidieuse… Tout y est et plus encore.

via GIPHY

2. L’Antre de la folie (1995)

Quelque-part entre l’univers de Lovecraft et celui de Stephen King, L’Antre de la folie trouve sa propre voie et propose un récit tétanisant. Un vrai film effrayant, narrativement et visuellement ambitieux, maîtrisé jusque dans les moindres détails.

via GIPHY

3. Christine (1983)

Une des meilleures adaptations de Stephen King. Un film qui n’a pas pris une ride. Pas même concernant ses spectaculaires effets-spéciaux. Un modèle du genre, rien de moins.

via GIPHY

4. The Thing (1982)

Avec son Kurt Russell iconique à mort, sa créature parfaitement effrayante et son caractère anxiogène, The Thing est ni plus ni moins l’un des plus grands films de monstre de l’histoire du cinéma. À tel point qu’on est en droit de le préférer à Alien.

via GIPHY

5. Invasion Los Angeles (1988)

L’un des films les plus politisés de Big John qui, sous couvert d’un pitch s.f. somme tout classique, rentre dans le tas avec une vigueur incroyable. Au final, Invasion Los Angeles réussit l’exploit de se montrer non seulement brillant et pertinent dans son propos, mais aussi redoutablement jubilatoire.

via GIPHY

6. Los Angeles 2013 (1996)

Voilà qui ne va pas manquer de faire rugir quelques-uns des fans du maître. Pourquoi mettre Los Angeles 2013 avant New York 1997 ? Tout simplement car cette suite se montre beaucoup plus spectaculaire et jouissive. Parce que le personnage de Snake Plissken, incarné par l’incroyable Kurt Russell, est encore plus charismatique et parce que le film, tout en continuant à disserter sur la politique des États-Unis avec une acuité dingue, s’impose comme l’un des plus grands et plus ambitieux westerns contemporains. Sans oublier le second degré qui fait au final peut-être toute la différence. Un grand film incompris.

via GIPHY

7. New York 1997 (1981)

Certes le film a pris un petit coup de vieux. Mais pas de quoi entamer sa puissance évocatrice, ni l’aura de son personnage principal. On tremble d’effroi à l’idée de ce que le remake annoncé va nous proposer, tout en sachant qu’il n’y a quasiment aucune chance qu’il arrive à la cheville de l’original.

via GIPHY

8. Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin (1986)

Peut-être le long-métrage le plus « fun » de John Carpenter. Une aventure à la croisée des genres, parfaitement agencée, écrite et réalisée, qui fait aujourd’hui office de précieux artefact d’une époque révolue.

via GIPHY

9. Prince des ténèbres (1987)

Un film étrange, fascinant et claustrophobique. Une plongée en enfer asphyxiante qui se démarque par son refus du sensationnalisme mais aussi par sa capacité à faire énormément avec peu…

via GIPHY

10. Fog (1980)

Pas exempt de défauts, pour la plupart inhérents à son (trop) modeste budget, Fog n’en reste pas moins un grand film d’épouvante. Un classique bien sûr supérieur à son fadasse remake de 2005.

via GIPHY

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines